Aston Martin DP212
Aston Martin DP212
Aston Martin DP212
Aston Martin DP212

Aston Martin DP212

L'Aston Martin DP212 était un prototype de voiture de sport développé par Aston Martin pour les 24 Heures du Mans en 1962. La voiture était construite sur le châssis d'une DB4 GT,...

Aston Martin

Histoire

Histoire de la Aston Martin DP212

L'Aston Martin DP212 était un prototype de voiture de sport développé par Aston Martin pour les 24 Heures du Mans
en 1962. La voiture était construite sur le châssis d'une DB4 GT, mais avait une carrosserie profilée spécialement conçue pour supporter les vitesses élevées du Mans. Il était également équipé d'un moteur Inline-6 cylindres de 4,0 litres, basé sur l'unité Tadek Marek de 3,7 litres de la DB4 GT. Suite à sa participation au Mans, la voiture a été légèrement modifiée pour être dotée d'un design de queue Kamm, qui sera plus tard utilisé sur l'Aston Martin DB6.

Aston Martin DP212
Aston Martin DP212
Aston Martin DP212

Histoire de la course

Les 24 Heures du Mans

Aux 24 Heures du Mans 1962, aux mains de Graham Hill et Richie Ginther, le DP212 a fait preuve d'une grande vitesse, prenant la tête brièvement au départ avec Hill au volant, terminant le premier tour devant le peloton. Il a ensuite occupé la deuxième place pendant un certain temps, jusqu'à ce qu'il soit retardé par une défaillance de l'induit. Elle a chuté de la 9ème place à la 6ème heure (après 79 tours) avec une défaillance de piston numéro 6, causée par la rupture d'une conduite de pompe à huile. Peu après, la voiture a subi des essais en soufflerie au M.I.R.A. (Motor Industry Research Association) à Nuneaton, et un aileron arrière a été conçu. Après le développement, la voiture reviendra une fois de plus, lors des essais des 24 Heures du Mans de 1963, avec sa nouvelle queue Kamm, développée pour faire face aux vitesses élevées. La voiture s'est entraînée pour la course, pilotée par Lucien Bianchi, Jo Schlesser, Richie Ginther et Bill Kimberley mais la voiture n'a pas voulu participer. Il sera remplacé par les nouveaux DP214 et DP215, qui ont effectivement remplacé le DP212.

Après les 24 Heures du Mans

En 1964, le DP212 a été reconstruit et transformé en voiture de route immatriculée'AYN 212B'. L'usine a équipé la voiture d'un moteur de 4 164 cm3 (254,1 po3) à alésage de 98 mm (3,9 po3), soit 349 ch (260 kW ; 354 ch) à 6 000 tr/min. DP212 a participé à quelques épreuves mineures de vitesse et de sprint, pilotées par l'honorable John Dawnay (plus tard le vicomte Downe), et Mike Salmon.

Au cours des années 1970

Aston Martin DP212 a connu de nombreuses courses réussies au cours des années 1970 dans les mains de Mike Salmon. En 1973, la voiture de projet est revenue à la course automobile et a gagné deux fois à Silverstone et une fois à Castle Combe, le tout avec Salmon au volant. Salmon a également remporté le championnat de voitures classiques en 1974, avec cinq victoires de classe, une victoire générale et deux deuxièmes places. En 1975, Mike Ottway a acquis la voiture, mais Mike Salmon a continué à courir de 1975 à 1979, la voiture a remporté de nombreuses courses, notamment à Silverstone, avec une première place au classement général (1975), deux premiers résultats en classe (1977/78) et une troisième en classe (1976). La voiture a également remporté de nombreuses victoires à Brands Hatch, avec une première et une deuxième place au classement général en 1977 et 1976 respectivement et deux premières places (1977/78). La voiture a également enregistré une 2ème place, dans le Groupe 4 de la course historique lors du meeting Houbigant à Brands Hatch le 15 mai 1977. Quand Salmon et DP212 ont fait preuve d'une sécurité de marche par temps de pluie inégalée par les Ford GT40 et Chevron B8 (entre autres), ils se sont fait battre par une Lola T70. Le dernier résultat significatif de la voiture à la fin des années 1970 a été une deuxième place en classe au F.O.C. Goodwood en 1978.

Au cours des années 1980

En 1981, Mike Salmon a remporté la première place de sa classe à Brands Hatch, une cinquième place à Silverstone et une victoire significative, contre un peloton d'Aston Martins à Dubaï en 1981.

Au cours des années 1990

On pense que l'enregistrement (qu'elle détient encore aujourd'hui) du "212 DP" a été acquis au début des années 1990. En 1995, le DP212 est apparu comme une exposition statique à la réunion de Silverstone Coys, et la voiture est revenue à la réunion en 1999 lors de la course Pre'64 GT. La voiture, pilotée par Mike Salmon et Gary Pearson, s'est classée deuxième dans la " Partie 1 " de l'épreuve. En 1997, Lord Downe a participé au Concours DP212 à Pebble Beach, Concours d'Elégance en Californie. En 1998, la voiture a participé à la première course R.A.C. TT Revival à Goodwood, mais elle s'est retirée en 2e position. La voiture est revenue à la Goodwood TT Revival en 1999, avec une pole position de Martin Brundle en 1.27.635 en 1.27.635 (qui n'a été améliorée qu'en 2006 après que la piste ait été refaite) mais s'est écrasée en pratique par Pearson et n'a donc pas démarré (DNS). L'accident a gravement endommagé l'avant du véhicule.

Au cours des années 2000

En 2000, la voiture a fait l'objet d'une importante reconstruction à la suite de l'accident survenu à Goodwood en 1999, et elle a été acquise par Nicolaus Springer. Lors de la restauration, la voiture a été dépouillée et minutieusement contrôlée. Cependant, le châssis n'a pas été endommagé, mais il a dû être réparé en profondeur. R S Williams a demandé à Lawrence Kett de G&A fabrications d'effectuer la restauration de la carrosserie. La réparation a été difficile car la voiture n'était pas symétrique, ayant été construite à la main et montrant déjà des signes de dommages antérieurs à la carrosserie. Il a également été noté que la coquille devenait très fragile, qu'elle était faite d'un alliage mince et qu'elle avait plus de 40 ans. De plus, l'aile arrière du hors-bord avait été fabriquée dans un matériau différent, de sorte qu'il se peut qu'elle ait déjà fait l'objet d'une restauration sur la coque. Les restaurateurs ont conservé la plus grande partie possible de la carrosserie d'origine, en la retravaillant si nécessaire. Ils ont travaillé à partir de grandes photos explosées pour créer l'ancienne forme, avec les inexactitudes originales, les dimensions asymétriques et les déformations. Après la reconstruction, la voiture a été utilisée plusieurs fois lors des courses de Goodwood TT Revival. En 2000, le DP212 a terminé à la cinquième place avec les pilotes Tony Dron et Tiff Needell. Avec une moyenne de 150,06 km/h (93,24 mi/h), soit seulement 2,45 km/h (1,52 mi/h) derrière la spéciale Cobra Daytona de Carroll Shelby. La voiture a participé de nouveau à l'épreuve de TT d'une heure en 2001. En 2002, son propriétaire actuel, Wolfgang Friedrichs, a acheté la voiture. Il a poursuivi la tendance Goodwood Revival en participant à l'épreuve R.A.C. TT en 2002, terminant 12e, avec les pilotes Friedrichs et David Clark. Friedrichs et Clark ont de nouveau participé à la même épreuve en 2004, 2005 et 2006. Avec un DNF (2004) et deux 10e places en 2005 et 2006, Friedrichs et Clark sont retournés au Goodwood Revival Tourist Trophy (TT) en septembre 2009, terminant 9e au classement général, terminant 39 tours dans l'heure suivant la course. DP212 a enregistré une vitesse moyenne de 147,08 km/h (91,39 mph), avec un temps record de 1 m 31,083 s au 18e tour. En 2013, la voiture, pilotée par Friedrichs et Simon Hadfield, a finalement terminé première de la course Revival TT. Bien qu'étant extrêmement précieuse, la voiture a été la plus activement militante des " voitures de projet " d'origine qui ont survécu ces dernières années.

Images

Aston Martin DP212
Aston Martin DP212
Aston Martin DP212
Aston Martin DP212

Estimation

Utiliser notre technologie unique pour connaître le vrai prix de marché de sa voiture