Mecanicus utilise les cookies afin d'améliorer votre expérience utilisateur et proposer du contenu publicitaire adapté. En cliquant sur Accepter, vous validez cette utilisation. Plus d'infos en cliquant ici

Inscrivez-vous

Vous avez déjà un compte? Connectez-vous

Connexion

Vous n'avez pas de compte? Inscrivez-vous

Inscrivez-vous

Vous avez déjà un compte? Connectez-vous

Connexion

Vous n'avez pas de compte? Inscrivez-vous

Audi R8R

Audi R8R - R8R LM Sans expérience préalable en course prototype, Audi a lancé fin 1998 un programme remarquablement ambitieux avec comme objectif ultime une ...

Audi
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Home
Histoire
Images
Videos
Articles

Audi R8R - R8R LM

Sans expérience préalable en course prototype, Audi a lancé fin 1998 un programme remarquablement ambitieux avec comme objectif ultime une victoire aux 24 Heures du Mans. Pour Audi a développé deux voitures de course très distinctes, qui partageant néanmoins le même moteur et certains composants : la R8R ouverte et le cockpit fermé de la R8C. 

La R8R a été développé en interne avec l'aide de longue date du team privé Porsche Team Joest,  Lors du lancement de 1998, Audi n'a présenté qu'une R8R, avant des tests hivernaux approfondis et ses débuts en compétition à Sebring. 

Alors que le R8R a été conçu en interne, Audi a externalisé la production de certains des composants clés à des sociétés spécialisées. Le châssis monocoque en fibre de carbone était fourni par les experts italiens Dallara, boulonné directement à la cuve était un V8 turbocompressé avec un déplacement d'un peu moins de 3,6 litres. Respirant à travers des restricteurs obligatoires, le moteur tout en aluminium produisait bien plus de 600 ch. Il était couplé à une boîte de vitesses séquentielle à six rapports construite par Ricardo qui était actionnée par des palettes derrière le volant. La suspension a suivi les lignes conventionnelles avec des doubles triangles et des ressorts / amortisseurs actionnés par tige-poussoir aux quatre coins. Les disques en carbone-céramique ont fourni le pouvoir d'arrêt.

Les concepteurs de voitures de route d'Audi avaient clairement un coup de main dans les lignes de la R8R montrée à la fin de 1998. La nouvelle Audi racer a également été largement testée sous cette apparence, mais au moment des 12 heures de Sebring, une toute nouvelle carrosserie a été installée. Bien qu'il arborait des lignes beaucoup plus nettes, certains indices de voitures de route ont été conservés, comme la calandre avec l'insigne à quatre anneaux. Conduite en collaboration avec Team Joest, deux voitures ont été engagées pour une sélection de pilotes extrêmement talentueux qui comprenait les anciens coureurs de F1 Michele Alboreto et Stefan Johansson ainsi que les habitués d'Audi Frank Biela et Emanuele Pirro. Bien que les deux R8R ne soient pas encore tout à fait au rythme, les tests approfondis ont permis une fiabilité à toute épreuve. Cela a permis aux deux Audis de se hisser aux troisième et cinquième rangs de la course; un résultat impressionnant pour la première course de voitures de sport d'Audi.

Cette performance des 12h de Sebring à été réalisée avec le chassis "205" qui fût remplacé pour Le Mans par une nouvelle version de la R8R. Par la suite le châssis 205 ne sera plus été utilisé et mais restera conservé par Audi.

En Allemagne, le développement continuait et s'est avéré très dense. Pour les pré-qualifications du Mans, une troisième évolution de la R8R a été déployée. La dernière version a combiné la plupart des éléments de la carrosserie de Sebring avec ses phares d'inspiration TT. Le Mans a également vu les débuts de la R8C, ce qui a entraîné un léger remaniement de pilotes puisque Alboreto Rinaldo Capello et Laurent Aiello (# 7) et Biela, Pirro et Didier Theys (# 8) ont été affectés au pilotage de la R8R. L'édition 1999 sera considérée comme l'une des plus disputées des 24 Heures du Mans, avec en plus des quatre Audis, des équipes d'usine de BMW, Mercedes-Benz, Toyota et Nissan alignées.

Comme à Sebring, la nouvelle Audis n'a pas réussi à égaler ses rivaux sur le rythme pur, mais au fil de la course, les deux R8R progressaient. Finalement, elles ont terminèrent troisième et quatrième avec la n°8 revendiquant la dernière marche du podium derrière la BMW gagnante et la deuxième Toyota. 

C'était une tout autre histoire pour les R8C, qui souffraient clairement d'un manque de temps de développement. Aucune des deux voitures n'a réussi à atteindre l'arrivée et elles n'ont pas couru à nouveau. Les résultats impressionnants à Sebring et au Mans ont convaincu Audi Sport de poursuivre le développement de la R8R ouverte. Déjà concentrée sur la saison suivante, Audi n'a plus couru en 1999.

Le dernier R8R châssis construit, le châssis 308, était l'un des trois exemples construits selon les spécifications du Mans. Pilotée par Biela, Pirro et Theys, la voiture s'est classée troisième au Mans, inscrivant le tout premier podium d'Audi aux 24 Heures. En 2000, elle a été remise en service pour les manches ALMS de Charlotte et Silverstone, terminant respectivement sixième et quatrième. Le châssis 308 a depuis été restauré dans sa configuration Le Mans depuis.

Grâce à l'expérience de 1999, la toute nouvelle R8 a été développée pour la saison 2000. Bien que performante, seule la transmission éprouvée et fiable sera transférée de la R8R à la R8. La nouvelle voiture a remporté une première victoire à Sebring et continuera à dominer les courses de voitures de sport pour les années à venir. La R8R a été mise en service pour deux courses de l'American Le Mans Series (ALMS) au début de 2000 tandis que les R8 étaient préparées pour Le Mans à la base. Une troisième place à Silverstone sera le meilleur résultat. Bien qu'elle n'ait couru que dans quatre épreuves, la R8R pour la suite du parcours d'Audi et ses nombreux succès. Très impressionnant pour un tout nouveau coureur, la R8R avait un taux de finition de 100%, ce qui était également un signe de choses à venir.

Aucun article n'est lié à cette fiche pour le moment

Commentaires

Vous devez être enregistré pour pouvoir commenter.

Se Connecter