Mecanicus utilise les cookies afin d'améliorer votre expérience utilisateur et proposer du contenu publicitaire adapté. En cliquant sur Accepter, vous validez cette utilisation. Plus d'infos en cliquant ici

Fiat Cinquecento Trofeo Officielle – Fiat Auto France SA

En vente chez Straderial
Prix : 23.900€
...

Mecanicus
Home
Informations
Galerie
Vidéos

🇫🇷 Au cours de l’automne 1992, Fiat se lance à la quête de la compétition en développant en collaboration avec Abarth une voiture de série taillée pour courir en Coupe marque. Une automobile préparée à une poignée d’exemplaires voit alors le jour.

La « Trofeo » permet aux passionnés de sport automobile de s’affronter au volant d’une voiture véritablement joueuse. En France, il est alors possible de commander cette sportive pour la somme de 72 000 francs. Elle sera aussi commercialisée en Italie, en Allemagne et en Pologne. La diffusion s’étendra dans 9 pays à travers l’Europe.

La Trofeo est aussi bien destinée au rallye sur asphalt que sur terre. Son faible poids lui permet de se dispenser d’une mécanique très puissante. En associant cela à l’empattement court, à la sonorité ultra sportive, et aux très nombreux équipements prévus, l’ambiance et les sensations à bord sont superbes. Le coût de maintenance demeure quant à lui relativement faible.

La Trofeo permettra la découverte d’une discipline sportive à un prix abordable.Cette formule va avoir un certain succès en particulier auprès des plus jeunes car il va exister une catégorie pour les débutants afin qu’ils puissent apprendre entre eux les subtilités du pilotage lors de leurs premières saisons. Les pilotes s’affrontent dans des catégories par âge. De même, des catégories pour les femmes sont créées afin d’établir un classement féminin.En 1993, la première course est en Italie sur le Mugello et 70 participants sur 2 jours sont venus en découdre. Chaque saison fera l’objet de 7 à 9 courses. Ces championnats sont un vaste système de qualification par pays avec en récompense une finale européenne réunissant les meilleurs pilotes de chaque pays à la fin de la saison se déroulant sur 3 jours chaque année dans un pays différent. Le prix final pour les grands vainqueurs par catégorie est une participation au rallye de Monte Carlo au volant d’une version officielle de la Cinquecento fournie par le département course de Fiat.

Avec le lancement de la Cinquecento Sporting, la base technique change pour 1995 pour le nouveau moteur de 899 cc. La puissance est à présent de 105 ch sur la version groupe A développée pour la grande finale du Monte Carlo mais aussi pour être engagée en championnat du monde des rallyes. Le trophée Cinquecento sera proposé jusqu’à la fin de la saison 1997.Straderial vous présente un véhicule véritablement rarissime avec cette Fiat Cinquecento Trofeo Usine de 1993 ne totalisant que 9545 km réels et certifiés.Le premier propriétaire (1993-2000) n’étant autre que « Fiat Auto France » (copie carte grise disponible) et le second a possédé cette Trofeo usine plus de 20 ans. Ayant été vendue par le constructeur avec une carte grise, cette voiture de rallye est immatriculée !

La voiture est dans un état exceptionnel et fonctionne parfaitement, il n’y aura strictement rien à prévoir pour le futur acquéreur qui pourra, s’il le souhaite, l’engager puisque passeports FIA disponibles, à remettre à jour le cas échéant. L’ensemble des autocollants sont les originaux et la caisse n’a pas été touchée.Destinée à l’époque principalement à la presse, cet exemplaire est en excellent état et a été largement épargné par les épreuves des courses. Elle pouvait être utilisée à quelques rares occasions comme véhicule de remplacement, lorsque les pilotes officiels rencontraient un incident avec leur Trofeo. Le second propriétaire a pris soin d’entretenir l’auto, en ne la roulant que très peu.

Concernant la documentation historique, le dossier est parfaitement fourni ; anciennes cartes grises, série de factures d’entretien, deux anciens passeports FFSA avec les fiches techniques d’homologation. Les anciennes plaques d’immatriculation ont été précieusement conservées, sur lesquels nous pouvons lire « Succursale Levallois », désignant les anciens locaux de Fiat France !Lors de ses rares participations, un engagement de taille est supposé à l’occasion de la finale du championnat qui se déroulait en septembre 1993 en Italie à Varano.

L’autocollant apposé sur l’arceau pour les vérifications est toujours en lieu et place. Il s’agirait de la seule Trofeo connue à en disposer. Trois autocollants numérotés « 49 » «22 » et « 58 » sur le pare-brise laissent présager à des accès pistes.Extérieurement, de nombreux stickers des sponsors de la coupe sont affichés. Tous sont ceux d’origines. Certaines photos prises chez Fiat France en 1999 montrent les mêmes défauts des autocollants Michelin sur le parechoc arrière, 20 ans plus tard !

Afin de courir de jour comme de nuit, une rampe de 4 feux prend place sur le capot. Le cache-phares d’origine a été conservé et présente quelques traces d’oxydation. Nous préconisons de ne pas le restaurer pour qu’il demeure authentique, avec ses stickers.Dans l’habitacle, Le pilotage se fait à bord des deux sièges baquets Sparco siglés « Cinquecento » dotés de harnais Sabelt. Les étiquettes de ces derniers sont datées de 1993. Les tissus de sièges sont à fixer, car ils se détendent et laissent tomber des particules de mousse. Un arceau-cage boulonné venant assurer la sécurité est installé. Il possède encore son autocollant d’homologation d’époque.

Le volant Momo, en parfait état agrémente le caractère de la direction tandis que le centre Abarth rappelle les racines de la Trofeo. Un coupe circuit se trouve sur la colonne de direction, ainsi qu’un bouton poussoir pour démarrer en remplacement du barillet habituel. Un magnifique compte tours Abarth grimpant à 8000 trs / minute est installé sur le tableau de bord ! L’instrumentation fonctionne parfaitement. Le pédalier en aluminium est ajouré et permet notamment de jouer sur des talons-pointes, et des doubles-débrayages avec facilité.

Le copilote dispose aussi d’éléments pratiques dans sa discipline. Tout d’abord, ce dernier reçoit une sacoche pour y ranger ses notes. Cet accessoire, plus qu’introuvable est aussi présent ! Il peut également prendre appuie sur une plaque installée sur le plancher. Un extincteur est sanglé au pied de son siège baquet à portée de mains, un second derrière lui et un troisième derrière le pilote. 1 des trois extincteurs n’est pas présent. Les deux autres ont été remplacés en 2008 pour la remise à jour du passeport FFSA.  Un système intercom Sparco est installé sur la barre transversale de l’arceau. Les poignées intérieures de portes disparaissent pour laisser place à des sangles. Les moquettes et tapis sont supprimés.

Les 5 places prévues initialement sur la carte grise n’accueillent désormais que le pilote et son équipierLe châssis et la caisse sont largement modifiés. En plus de l’arceau-cage, une barre anti-rapprochement joint les têtes de suspensions avant. Une impressionnante traverse est installée sous la caisse. En plus de rigidifier la caisse Fiat et Abarth réduisent le poids au maximum. Le soubassement de la caisse présente deux déformations mineures, sans conséquence. Il s’agit seulement des traces laissées par les crics lors des participations (photos disponibles). Les trains roulants sont équipés d’amortisseurs Bilstein, toujours en parfait état. À l’origine, un second train de jante Speedline figurait sur la photo du kit. Notre exemplaire en possède un troisième.

Actuellement, les pneus sont uniquement destinés à un usage compétition. La roue de secours est toujours chaussée en pneus Michelin TB15. Le cric, et la clé en croix sont présents. À l’arrière, des bavettes du plus bel effet protègent des projections. Elles demeurent en très bon état. Leurs accès est facilité par des ouvertures rapides du hayon, que l’on trouve aussi sur le capot du moteur. Les systèmes mécaniques de déverrouillage disparaissent ainsi.La préparation mécanique est faite sur la base du moteur Cinquecento 993cm3 modèle S. Le kit prévoit dans cette aventure de nombreuses modifications.

La gestion électronique de l’injection directe est modifiée avec un nouveau boitier Magneti Marelli développé spécialement. Une boîte à air Abarth de gros volume permettant l’augmentation de la capacité d’admission est installée. Deux arbres à cames sont fournis et sont transposables selon le type d’usage, rallye terre ou piste asphalte. Les culbuteurs adoptent un profil spécifique. Les soupapes sont couplées à des doubles ressorts. La lubrification est améliorée avec l’adoption d’un radiateur d’huile et de durites aviation. L’ensemble est en bon état, sans trace de fuite. Le bas moteur subira lui aussi des modifications. L’échappement délibère un opéra qui tend vers un son métallique au grès des tours/minute.

L’ensemble collecteurs, intermédiaire et silencieux est spécifique pour la Trofeo et permet une meilleure évacuation des gaz d’échappement. Une plaque de protection est installée sur le soubassement et protège le carter moteur en conditions extrêmes. Un fond plat en fibre se trouve en amont de l’essieu arrière. Ce dernier est légèrement abimé, une petite partie est manquante, sans doute suite à une course. La boite de vitesse est une boite synchronisée à 5 rapports. Le couple conique est modifié.

Tout cet ensemble de modifications est celui prévu à l’époque, rien n’a été remplacé.De nombreuses pièces détachées seront fournies en plus au futur propriétaire tels qu’une seconde rampe de phare, le second arbre à cames, deux trains de pneus montés sur des jantes Speedline, des ressorts jaunes encore emballés, un collecteur d’échappement, ainsi qu’un rare boitier d’injection Magneti Marelli.Cette Fiat Abarth Cinquecento Trofeo Usine pourrait prendre place au sein d’un musée, c’est une fierté pour Straderial de vous présenter cette voiture unique.

 

🇬🇧In the fall of 1992, Fiat embarked on the quest for competition by developing, in collaboration with Abarth, a production car cut to race in the Marque Cup. An automobile prepared for a handful of copies was born.The « Trofeo » allows motor sports enthusiasts to compete at the wheel of a truly playful car. In France, it is then possible to order this sports car for the sum of 72,000 francs. It will also be marketed in Italy, Germany and Poland. The distribution will extend to 9 countries across Europe.

The Trofeo is intended for rally on asphalt as well as on land. Its low weight allows it to dispense with very powerful mechanics. By combining this with the short wheelbase, the ultra-sporty sound, and the numerous equipment provided, the atmosphere and sensations on board are superb. The maintenance cost remains relatively low.

The Trofeo will allow the discovery of a sporting discipline at an affordable price.This formula will have a certain success especially with the youngest because there will be a category for beginners so that they can learn between them the subtleties of piloting during their first seasons. The drivers compete in age categories. Likewise, categories for women are created to establish a female ranking.In 1993, the first race was in Italy on Mugello and 70 participants over 2 days came to battle it out. Each season will be the subject of 7 to 9 races. These championships are a vast system of qualification by country with as a reward a European final gathering the best pilots of each country at the end of the season taking place over 3 days each year in a different country. The final price for the big winners by category is a participation in the Monte Carlo rally behind the wheel of an official version of the Cinquecento supplied by the Fiat racing department. With the launch of the Cinquecento Sporting, the technical basis changes for 1995 for the new 899 cc engine. The power is now 105 hp on the group A version developed for the grand finale of Monte Carlo but also to be entered in the world rally championship. The Cinquecento trophy will be offered until the end of the 1997 season.Straderial presents a truly rare vehicle with this Fiat Cinquecento Trofeo Usine from 1993 totaling only 9,545 km real and certified.

The first owner (1993-2000) was none other than « Fiat Auto France » (gray card copy available) and the second owned this Trofeo factory for more than 20 years. Having been sold by the manufacturer with a gray card, this rally car is registered!

The car is in exceptional condition and works perfectly, there will be absolutely nothing to plan for the future buyer who can, if he wishes, hire him since FIA ​​passports available, to be updated if necessary. All the stickers are the originals and the case has not been touched.

Aimed at the time mainly for the press, this specimen is in excellent condition and has been largely spared from racing events. It could be used on rare occasions as a replacement vehicle, when official pilots encountered an incident with their Trofeo. The second owner took care of maintaining the car, driving it very little.

Concerning the historical documentation, the file is perfectly provided; old registration cards, series of maintenance invoices, two old FFSA passports with approval technical sheets. The old license plates have been carefully preserved, on which we can read « Succursale Levallois », designating the former premises of Fiat France!

During his rare participations, a size commitment is supposed at the time of the final of the championship which took place in September 1993 in Italy in Varano. The sticker affixed to the roll bar for the checks is still in place. It would be the only known Trofeo to have it. Three stickers numbered « 49 » « 22 » and « 58 » on the windshield suggest runway access.Externally, many stickers of the cup sponsors are displayed. All are those of origin. Some photos taken at Fiat France in 1999 show the same defects in the Michelin stickers on the rear bumper, 20 years later! In order to run day or night, a ramp of 4 lights takes place on the hood. The original headlight cover has been preserved and shows some traces of oxidation. We recommend not to restore it so that it remains authentic, with its stickers.In the cockpit, piloting takes place aboard the two Sparco bucket seats marked « Cinquecento » fitted with Sabelt harnesses. The labels of the latter are dated 1993. The seat fabrics are to be fixed, because they relax and drop particles of foam. A bolt-on roll cage ensuring security is installed. He still has his vintage homologation sticker. The Momo steering wheel, in perfect condition, enhances the character of the steering while the Abarth center recalls the roots of the Trofeo. A circuit breaker is located on the steering column, as well as a push button to start to replace the usual barrel. A magnificent Abarth rev counter climbing at 8000 rpm is installed on the dashboard! The instrumentation works perfectly. The aluminum crankset is perforated and allows in particular to play on spikes, and double disengages with ease. The co-pilot also has practical elements in his discipline. First, he receives a bag to store his notes. This accessory, more than found, is also present! It can also take support from a plate installed on the floor. A fire extinguisher is strapped to the foot of his bucket seat within easy reach, a second behind him and a third behind the pilot. 1 of the three fire extinguishers is not present. The other two were replaced in 2008 for the updating of the FFSA passport. A Sparco intercom system is installed on the crossbar of the roll bar. The interior door handles disappear to make way for straps. The carpets and rugs are removed. The 5 places initially planned on the registration card now only accommodate the driver and his teammateThe chassis and body are largely modified. In addition to the roll cage, a strut bar joins the front suspension heads. An impressive cross is installed under the body. In addition to stiffening the body Fiat and Abarth reduce the weight to the maximum. The underbody of the body has two minor deformations, without consequence. These are only traces left by the jacks during the participations (photos available).

The running gear is fitted with Bilstein shock absorbers, which are still in perfect condition. Originally, a second Speedline rim train appeared on the kit photo. Our copy has a third. Currently, the tires are only intended for competition use. The spare tire is always fitted with Michelin TB15 tires. The jack, and the cross key are present. At the rear, bibs of the most beautiful effect protect from projections. They remain in very good condition. Access is facilitated by quick hatch openings, which are also found on the engine hood. The mechanical unlocking systems thus disappear.The mechanical preparation is done on the basis of the Cinquecento 993cm3 model S engine. The kit includes many modifications in this adventure. The electronic management of direct injection is modified with a new Magneti Marelli case specially developed.

A large Abarth air box allowing the increase in intake capacity is installed. Two camshafts are provided and can be transposed according to the type of use, land rally or asphalt track. The rockers adopt a specific profile. The valves are coupled to double springs. Lubrication is improved with the adoption of an oil cooler and aviation hoses. The whole is in good condition, with no trace of leakage. The low engine will also undergo modifications. The escapement deliberates an opera which tends towards a metallic sound with the sandstone of the revolutions / minute. The manifold, intermediate and silent assembly is specific to the Trofeo and allows better evacuation of exhaust gases. A protective plate is installed on the underbody and protects the crankcase in extreme conditions. A flat fiber bottom is located upstream from the rear axle. The latter is slightly damaged, a small part is missing, probably following a race. The gearbox is a 5-speed synchronized gearbox.

The bevel gear is changed. All this set of modifications is the one planned at the time, nothing has been replaced.Numerous spare parts will be supplied in addition to the future owner such as a second headlight rail, the second camshaft, two sets of tires mounted on Speedline rims, yellow springs still packaged, an exhaust manifold, as well as  » a rare Magneti Marelli injection unit.

Informations principales

Année1993
Kilomètres
Prix23900

Partenaire

Straderial