Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX

Citroën BX

La Citroën BX est une voiture familiale qui a été produite par le constructeur français Citroën de 1982 à 1994. Au total, 2 315 739 BX ont été construites au cours de ses 12 an...

Citroën

Histoire

Citroën BX

La Citroën BX est une voiture familiale qui a été produite par le constructeur français Citroën de 1982 à 1994. Au total, 2 315 739 BX ont été construites au cours de ses 12 années d'existence. La berline a été abandonnée en 1993 avec l'arrivée de la Xantia. La BX a été conçue pour être légère, en utilisant particulièrement peu de pièces de carrosserie, dont beaucoup en plastique.

Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX

Histoire

La Citroën BX est annoncée en juin 1982, mais sa commercialisation ne débute réellement qu'à l'automne de la même année, avec une présentation à Paris le 2 octobre 1982 sous la Tour Eiffel.
La BX a été conçue pour remplacer la Citroën GS/GSA, lancée en 1970 et qui restera au catalogue jusqu'en 1986, par un véhicule plus grand et spacieux. La campagne publicitaire française a utilisé le slogan "J'aime, j'aime, j'aime, j'aime", musique écrite spécialement par Julien Clerc. La campagne publicitaire britannique utilisait quant à elle le slogan "Loves Driving, Hates Garages", reflétant l'effort de Citroën pour promouvoir la réduction des coûts d'entretien de la BX par rapport aux coûts d'entretien supérieurs à la moyenne de la GS/GSA technologiquement avancée, tout en restant dans le style Citroën sur la route.

Le hayon angulaire a été dessiné par Marcello Gandini de Bertone, sur la base de son design inutilisé pour le concept britannique Reliant FW11 1977 et son concept car Volvo Tundra 1979.
C'est la deuxième voiture à bénéficier de la fusion de Peugeot et Citroën datant de 1976, la première étant la Citroën Visa lancée en 1978.
La BX a partagé sa plate-forme avec la 405 plus conventionnelle apparue en 1987, à l'exception de la suspension arrière qui a pour base la Peugeot 305 Break. Parmi les caractéristiques qui distinguent la Citroën de la concurrence, citons la suspension hydropneumatique traditionnelle à correcteur d'assiette automatique, l'utilisation intensive de panneaux de carrosserie en plastique (capot, hayon, pare-chocs) et les freins à disque à l'avant et à l'arrière.

Motorisations

La BX a renoncé au moteur à quatre cylindres à plat refroidi par air qui équipait la GS et l'a remplacé par les nouveaux moteurs à essence des séries PSA XY, TU et XU en 1360 cc, 1580 cc et, depuis 1984, 1905 cc. Un moteur de 1124 cm3, très inhabituel dans une voiture de cette taille, était également disponible dans les pays où la taxe sur les véhicules était directement fonction de la cylindrée, comme en Irlande, en Italie, au Portugal et en Grèce.
Les modèles 1.1 et 1.4 utilisaient le moteur PSA X, produit d'une ancienne joint-venture Peugeot/Renault, et déjà monté sur les Peugeot 104 et Renault 14.
La version 1.6 a été la première voiture à utiliser le tout nouveau moteur à faible course de la série XU. Il a été produit dans une nouvelle usine de moteurs à Trémery, usine construite spécialement à cet effet.
Un moteur de 1,9 litre a suivi sur la même base. Les moteurs de la série XU ont connu une longue durée de vie en équipant nombre de Peugeot et Citroën.
La version à moteur diesel XUD a été lancée en novembre 1983. Les modèles diesel et turbo diesel devaient devenir les variantes les plus réussies, ils étaient particulièrement populaires.
Anecdote d'outre-Manche, malgré le fait qu'elle ait été l'une des voitures étrangères les plus populaires dans la seconde moitié des années 80, il ne restait plus que 485 exemplaires sur les routes britanniques en février 2016.

Evolutions

En 1986, la phase 2 de la BX a été lancée. L'intérieur et le tableau de bord ont été redessinés pour être plus conventionnels que l'originale phase 1.
Certains accessoires comme les feux, les clignotants, les essuie-glaces ont été remplacés par des versions plus classiques. L'instrumentation de bord était alors analogique. 

L'extérieur a également été légèrement modernisé, avec de nouveaux pare-chocs plus arrondis, des passages de roue évasés pour accepter des pneus plus larges, des rétroviseurs nouveaux et améliorés et des clignotants avant remplacés par des clignotants plus grands et plus clairs qui s'alignent avec les phares.

Le vieux moteur Douvrin a également été remplacé par le nouveau moteur de la série TU sur les modèles de 1,4L, bien qu'il ait continué à être installé dans la minuscule BX11 jusqu'en 1992.

En 1989, la gamme BX a fait l'objet d'autres révisions mineures et d'améliorations des spécifications, y compris des feux arrière fumés, de nouvelles jantes et des tissus intérieurs.

La BX était par ailleurs reconnue comme une tractrice idéale (tout comme sa grande sœur, la CX), particulièrement les modèles diesel, en raison de leur puissance et de leur économie combinées à la suspension hydropneumatique.

Le plus gros problème de la BX était sa qualité de fabrication en retrait par rapport à celle de ses concurrents. En 1983, un quart de la production nécessitait des "retouches" avant d'être expédiée. Les modèles le plus récents ont cependant corrigé le tir en étant mieux construits. Au début de 1991, la ZX a prix le relais pour épauler la BX vieillissante, mais sa remplaçante était la Xantia légèrement plus grande qui a été mise en vente en début 1993, lorsque la BX berline a tiré sa révérence. Les modèles break ont attendu un an de plus pour se retirer avec le lancement de la version break de la Xantia.

Images

Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX
Citroën BX

Estimation

Utiliser notre technologie unique pour connaître le vrai prix de marché de sa voiture