Mecanicus utilise les cookies afin d'améliorer votre expérience utilisateur et proposer du contenu publicitaire adapté. En cliquant sur Accepter, vous validez cette utilisation. Plus d'infos en cliquant ici

Inscrivez-vous

Vous avez déjà un compte? Connectez-vous

Connexion

Vous n'avez pas de compte? Inscrivez-vous

Inscrivez-vous

Vous avez déjà un compte? Connectez-vous

Connexion

Vous n'avez pas de compte? Inscrivez-vous

Citroën Type C

Citroën Type CLa Citroën type C est une voiture légère construite entre 1922 et 1926. Aussi connu sous son autre nom « Citroën 5HP » ou « Citroën 5CV » ell ...

Citroën
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Home
Histoire
Images
Videos
Articles

Citroën Type C

La Citroën type C est une voiture légère construite entre 1922 et 1926. Aussi connu sous son autre nom « Citroën 5HP » ou « Citroën 5CV » elle est présentée au salon de Paris en octobre 1921, quelques mois à peine après la commercialisation du type B2. Les premières voitures de série sont construites en mars 1922. C’est la première voiture européenne fabriquée en grande série et la deuxième voiture commercialisée par André Citroën avec près de 83 000 unités lancer sur le marché. Elle arrive après la 10HP « Type A » fabriqué en juin 1919 et qui est remplacée par la 10HP « B2 » en juin 1921. Le Citroën 5HP est l’œuvre de l'ingénieur Edmond Moyet qui, quelques mois plus tôt, a réalisé un véhicule très similaire pour Amilcar : la CC.

La première couleur dans laquelle il a été confectionné était le jaune pâle « Pamplemousse » d’où son surnom « Petit Citron ». Également surnommer « Cul de Poule » « bateau queue » ou « pont de bateau », des surnoms qui se réfèrent à l'arrière effilé de la carrosserie de la petite voiture. Le succès de cette carrosserie vaudra d’ailleurs à tous les modèles de 5HP, l’application impropre du sobriquet « Trèfle ».

André Citroën a surtout ciblé les masses de clientèles féminines pour ce modèle de voitures. Une démarche commerciale pas encore commune à l’époque, ainsi tous les documents publicitaires de la 5HP représentent en effet la voiture conduite par une jeune femme.

Après la commercialisation, le Citroën 5HP est disponible uniquement en version Torpédo 2-places. Puis en fin 1922/début 1923, une version Cabriolet 2-places plus luxueuse est ajoutée. En Fin 1923, une version torpédo 3-places, dite 3-places décalées ou à strapontin vient compléter la gamme. Cette carrosserie sera remplacée fin 1924 par une nouvelle torpédo 3-places fixe cette fois-ci deux places à l’avant et une place à l’arrière disposée en « trèfle ».

La 5HP est un modèle de fiabilité et de frugalité par rapport à la concurrence. Malheureusement, bien que la 5HP soit un succès indéniable, elle est insuffisamment rentable. Afin de préparer la naissance de la B14 « tout acier » et contre l'avis général, André Citroën prend seul la décision de mettre fin à sa production en mai 1926. Un modèle « Type C.4 », à carrosserie « tout acier » est quand même envisagé, mais finalement abandonné à cause d’un prix de revient beaucoup trop élevé.

Aujourd'hui La 5HP a encore du succès auprès des amateurs de Citroën, elle est classée en voiture de collection type des années 1920. Son succès vient de son immense réussite commerciale et aussi au fait qu’il est possible de la restaurer très facilement à partir de pièces d’époque encore nombreuses. Sur les 83 000 5HP construites, beaucoup ont été transformées en véhicules utilitaires, tracteurs, etc. Il est estimé qu’environ deux à trois-mille voitures (3 à 4 %) ont survécu.