Mecanicus utilise les cookies afin d'améliorer votre expérience utilisateur et proposer du contenu publicitaire adapté. En cliquant sur Accepter, vous validez cette utilisation. Plus d'infos en cliquant ici

Inscrivez-vous

Vous avez déjà un compte? Connectez-vous

Connexion

Vous n'avez pas de compte? Inscrivez-vous

Inscrivez-vous

Vous avez déjà un compte? Connectez-vous

Connexion

Vous n'avez pas de compte? Inscrivez-vous

Citroën Xantia

Citroën Xantia La Citroën Xantia est une voiture familiale produite par le constructeur automobile français Citroën, et conçue par Daniel Abramson de ...

Citroën
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Home
Histoire
Images
Videos
Articles

Citroën Xantia 

La Citroën Xantia est une voiture familiale produite par le constructeur automobile français Citroën, et conçue par Daniel Abramson de chez Bertone.
Présentée à la presse en décembre 1992, la voiture a été produite entre 1992 et 2001, avec un lifting fin 1997. Citroën a vendu plus de 1,2 million de Xantia au cours de ses neuf années de production.

En janvier 2001 le constructeur iranien SAIPA a repris la production de la Xantia jusqu'en septembre 2010.
Le nom "Xantia" est dérivé de Xanthos, qui signifie "jaune" ou "doré" en grec.
Le nom Xanthia, avec le H, avait d'ailleurs déjà été utilisé par Citroën pour une étude de style sur base d'AX, présentée au salon de Paris en 1986, mais sans rapport avec la Xantia ici présente.

Histoire

La Xantia a remplacé la Citroën BX au catalogue de la marque. Elle a maintenu le haut niveau de popularité de ce modèle, mais a permis à Citroën de se repositionner face à des concurrentes, comme les Ford Mondeo, Nissan Primera, Rover 600, Toyota Carina E et autres Opel Vectra.

Fort de sa mauvaise performance au lancement de la ZX, présentée deux ans plus tôt et critiquée par les journalistes contemporains pour son manque de personnalité avec son style traditionnel, Citroën n'a pas renouvelé son erreur avec la Xantia.

Cette dernière reprenait le traditionnel système de suspension hydropneumatique Citroën, mis au point sur la Traction 16/6 H et démocratisé sur les ID, DSuper et DS.
La Xantia inaugura même sur ses versions haut de gamme une évolution de cette suspension : l'hydractive.

Au niveau de la carrosserie, ce modèle n'était initialement disponible qu'en version berline, mais une version break, construite par Heuliez, est venue compléter la gamme en septembre 1995.

Suspension "hydractive"

Du point de vue de l'ingénierie, la plus grande avancée de la Xantia a été la suspension. Dès le lancement, les modèles haut de gamme étaient disponibles avec une version améliorée de la suspension hydropneumatique Hydractive, Hydractive II ou H2 de la XM, contrôlée par ordinateur.
Cette suspension utilise des sphères de suspension supplémentaires pour permettre un roulage doux dans des conditions normales, mais un contrôle dynamique des mouvements de carrosserie lors des freinages brusques, des accélérations ou encore dans les virages.

Ces modèles présentent également une innovation que l'on a d'abord vue sur la ZX, puis sur la XM : un essieu arrière autodirectionnel, qui a été rehaussé. Dans les virages larges comme dans les virages serrés, les roues arrière tournent en ligne avec les roues avant, ce qui améliore les réactions et le plaisir du conducteur.

Barres anti-roulis Activa 

En 1994, la technologie Activa a été introduite. C'est une évolution de la suspension Hydractive II, où deux sphères supplémentaires et deux vérins hydrauliques sont utilisés et pilotés par ordinateur, pour éliminer complètement le roulis. Cette technologie est plus largement connue sous le nom de suspension active, et la Xantia Activa possède une tenue de route exceptionnelle comparable à celle des voitures de sport du fait de ses barres anti-roulis actives.

Dans le magazine Suédois Teknikens Värld's, le V6 Activa 1999 détient toujours la vitesse record dans le test de manoeuvre d'évitement. En comparaison, il est plus rapide que la McLaren 675LT.

Le Xantia a été le dernier véhicule Citroën à utiliser un circuit hydraulique commun pour la suspension, les freins et la direction comme la Citroën DS. 

Moteurs

Ce sont les moteurs à essence familiers de la série PSA XU, cette fois en cylindrée 1.6, 1.8 et 2.0, une version 2.0 16 soupapes pour le Xantia VSX, un moteur 2.0 turbocompressé, et à partir de 1995, un 1.8L 16 soupapes et un 2.0L 16 soupapes.
En 1997, un moteur V6 3.0 a été proposé comme haut de gamme. Ce moteur était également proposé avec le système de suspension Activa, une version rare avec moins de 2600 exemplaires construits.

Le populaire turbodiesel XUD en 1.9 (turbocompressé : 92 ch (69 kW), turbo basse pression : 75 ch (56 kW), ou non : 71 ch) s'est révélé être le moteur le plus vendu.

Le plus gros moteur diesel était un 2.1 TD de 109 ch (81 kW).

En 1998, PSA a lancé le turbodiesel à injection directe HDi. Pour un moteur diesel économique, le HDi offrait une sensation d'accélération que l'on retrouve normalement avec un moteur à essence et un régime de croisière silencieux à haute vitesse. La vitesse maximale était de 190 km/h.