Dodge Monaco -  Série II
Dodge Monaco -  Série II
Dodge Monaco -  Série II
Dodge Monaco -  Série II

Dodge Monaco - Série II

En 1969, la Monaco de deuxième génération entre sur le marché. Elle propose les mêmes motorisations, sauf pour le 5.2L, proposé au Canada, qui est retiré. Par ailleurs, le V8 3...

Dodge

Résumé

Commentaires sur la Dodge Monaco - Série II

Histoire

Dodge Monaco - Série II

En 1969, la Monaco de deuxième génération entre sur le marché. Elle propose les mêmes motorisations, sauf pour le 5.2L, proposé au Canada, qui est retiré. Par ailleurs, le V8 383 est proposé avec un carburateur à 4 barils, faisant monter sa puissance à 330 chevaux.
Toutes les berlines full-size Dodge, y compris la Monaco, ont adopté le nouveau style de «fuselage» de la Chrysler Corporation, dans lequel le corps supérieur et inférieur fusionnent en une unité uniformément incurvée. Ce look commence à l'avant de la voiture, avec un pare-chocs presque droit et une calandre à cinq segments qui entoure les phares. 
Le nouveau design n’ayant pas suscité l'intérêt des acheteurs, les dirigeants de Dodge ont exigé un changement. À l'été 1969, la division a publié une nouvelle garniture chromée pour les ailes et la calandre. À l'arrière, les feux arrière en forme de delta, signature de Dodge, ont été présentés sous une nouvelle forme qui exigeait que le haut du pare-chocs incline vers le bas pour chaque extrémité.
Point à noter, la Monaco de 1969 est la première voiture qui proposait un feu de route en plus des feux de croisement, de 85 watts. Cette option était nommée « Super-Lite ».
En 1970, la Dodge Monaco subit un restylage important. L’avant arborait une nouvelle calandre, et l’arrière un nouveau parechoc. Des améliorations à la suspension ont été faites comme le nouveau système "Torsion-Quiet", qui utilise des silentblocs placés stratégiquement pour réduire le bruit et les vibrations sur la route.
En 1971, peu de changements sont à noter. Le parechoc avant a été légèrement revu, et les taux de compression du moteur légèrement diminués. Le V8 383 à 2 barils n’a pas vu sa puissance changer, mais la version à 4 barils est passée à 290 chevaux, et le V8 440 à 320 chevaux.
En 1972, la Dodge Monaco reçoit une dernière mise à jour avant son changement. Elle opte pour une nouvelle face avant avec phares rabattables, et la ligne a perdu la musculature typique des muscle-cars. 
En remplacement du V8 383, la Monaco a reçu un V8 standard plus petit pour 1972. Il s’agissait du moteur V8 5,9 L (360), développant 210 chevaux. Un V8 de 6.6L 400 était aussi un nouveau moteur proposé. Le 440 restait disponible, mais il produisait désormais 275 chevaux.
En 1973, la Monaco subit un simple restylage du parechoc arrière.

Dodge Monaco -  Série II
Dodge Monaco -  Série II
Dodge Monaco -  Série II

Images

Dodge Monaco -  Série IIDodge Monaco -  Série IIDodge Monaco -  Série IIDodge Monaco -  Série II

Estimation

Utiliser notre technologie unique pour connaître le vrai prix de marché de sa voiture

Contribuer

Vous avez une info ou quelque chose à ajouter sur cette voiture?