Mecanicus utilise les cookies afin d'améliorer votre expérience utilisateur et proposer du contenu publicitaire adapté. En cliquant sur Accepter, vous validez cette utilisation. Plus d'infos en cliquant ici

Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus

Ferrari 212 Europa

En octobre 1952, Ferrari a commencé une transition graduelle de la plate-forme basée sur 212 avec le lancement d'un Inter Cabriolet par Pinin Farina, ...

Ferrari
Home
Histoire
Images
Videos
Articles
Ferrari 212 Europa

En octobre 1952, Ferrari a commencé une transition graduelle de la plate-forme basée sur 212 avec le lancement d'un Inter Cabriolet par Pinin Farina, le châssis numéro 0235 EU. Il s'agissait de la première apparition du suffixe de l'UE, signifiant "Europa" et indiquant une nouvelle gamme de voitures GT en position continentale. Le bien nommé 212 Inter avait toujours eu un châssis de 2 600 millimètres plus long que la 212 Export de course ; ces dimensions étaient encore plus exagérées sur le châssis de 2 800 millimètres qui allait bientôt arriver sur la 250 Europa à venir.

Entre 1951 et 1953, seulement 78 exemplaires des 212 Inter ont été produits ; 26 des 29 voitures finalistes ont reçu la désignation de châssis de l'UE comme Europas

Châssis 

Les versions Export compétition portaient des numéros de châssis pairs sur un châssis à empattement de 2250 mm avec normalement un suffixe E ou ED au numéro, tandis que les modèles Inter road étaient construits sur un châssis à empattement de 2600 mm dans l'ordre impair des véhicules routiers, d'abord avec un suffixe EL, puis avec un suffixe UE.

C'est du moins la théorie, mais certains exemples qui sont évidemment des voitures de route de par leur conception et leur équipement portent même des numéros de châssis, ce qui illustre la double vocation de la production Ferrari de l'époque.

Jusqu'alors, la direction standard était la conduite à droite, dans la tradition des courses, mais vers le milieu de 1952, la série 212 Inter commença à être équipée de série d'une conduite à gauche, évidemment pour la rendre plus pratique, car c'était la position de direction normale dans la majorité des marchés où elle était vendue.

Moteur 

Les 212 modèles étaient équipés du moteur traditionnel 60˚ V12 basé sur le design original Colombo, mais maintenant avec un alésage et une course de 68 mm x 58,8 mm, pour une cylindrée de 2562 cc.

Comme pour les modèles précédents, les voitures de compétition étaient normalement équipées de carburateurs à triple double starter, bien qu'il y ait des exceptions, et les versions route avec un seul groupe double starter, avec les trois carburateurs disponibles en option, fournissant une puissance comprise entre 130 et 150 ch. Les principes de construction du châssis et la disposition des suspensions étaient pratiquement identiques à ceux des modèles 166 et 195 Inter précédents.