Ferrari 250 GT SWB -  Sperimentale
Ferrari 250 GT SWB -  Sperimentale
Ferrari 250 GT SWB -  Sperimentale
Ferrari 250 GT SWB -  Sperimentale
Ferrari 250 GT SWB -  Sperimentale
Ferrari 250 GT SWB -  Sperimentale

Ferrari 250 GT SWB - Sperimentale

Châssis : 2643GT L'introduction de la GTO a été une affaire soigneusement planifiée, qui a vu chaque modification homologuée en premier sur la 250 GT SWB. On trouve les prem...

Ferrari

Histoire

Ferrari 250 GT SWB Sperimentale 

Châssis : 2643GT

Ferrari 250 GT SWB -  SperimentaleFerrari 250 GT SWB -  SperimentaleFerrari 250 GT SWB -  Sperimentale

L'introduction de la GTO a été une affaire soigneusement planifiée, qui a vu chaque modification homologuée en premier sur la 250 GT SWB. On trouve les premiers signes des travaux et recherches de Ferrari pour la GTO sur deux 250 GT Short Wheel Base construites en 1961. Ces deux autos faisaient partie d'une série de cinq SWB carrossées par Pininfarina avec un style similaire à l'aérodynamique de la 400 SuperAmerica. Deux de ces 'Sperimentale' (pour expérimentale) ont également fait l'objet de nombreuses modifications techniques et ont été allégées tout au long du projet. Toutes deux étaient équipées de phares couverts et ont clairement démontré le désir de Ferrari d'affuter la ligne des autos pour atteindre des vitesses de pointe plus élevées.

La première (2429 GT) a reçu un moteur type Compétition '61 légèrement préparé, mais n'a jamais couru malgré ses performances. Ferrari a fait un pas de plus avec la deuxième voiture, la 2643 GT, et l'a équipée d'une version à carter sec à six carburateurs du V12 de 3 litres. Ce moteur était très similaire au moteur 250 GTO à venir. Dans les années suivantes, cette voiture "intérimaire" sera appelée le prototype 250 GTO. Elle a été utilisée toute l'année comme banc d'essai, mais a fait une apparition brève et infructueuse au Mans, où elle fut engagée et inscrite dans la classe expérimentale.

Début 1962, Ferrari vendit l'unique bolide à Luigi Chinetti qui l'inscrivit pour Stirling Moss dans l'épreuve de 3 heures de Daytona. Dans sa dernière course en Ferrari, Moss a terminé quatrième au général et premier de sa catégorie. Plus tard dans l'année, Ed Hugus et George Reed l'ont mené à la quatrième place de la catégorie GT au Mans derrière deux GTO 250 victorieuses et une Jaguar Lightweight E-Type, qui a pris la troisième place. Après être passée entre de nombreuses mains, cette 250 GT Châssis Court unique est finalement parvenue dans les mains de son actuel propriétaire, qui l'a restauré dans sa livrée bleue d'origine Le Mans de 1961.

Images

Ferrari 250 GT SWB -  SperimentaleFerrari 250 GT SWB -  SperimentaleFerrari 250 GT SWB -  SperimentaleFerrari 250 GT SWB -  SperimentaleFerrari 250 GT SWB -  SperimentaleFerrari 250 GT SWB -  Sperimentale

Estimation

Utiliser notre technologie unique pour connaître le vrai prix de marché de sa voiture