Mecanicus utilise les cookies afin d'améliorer votre expérience utilisateur et proposer du contenu publicitaire adapté. En cliquant sur Accepter, vous validez cette utilisation. Plus d'infos en cliquant ici

Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus

Ferrari 256 F1

En 1959, afin de tirer le meilleur parti possible du V6 de la F1, sa capacité a été portée à 2,5 litres, soit le maximum autorisé par la réglementation, c...

Ferrari
Home
Histoire
Images
Videos
Articles

Ferrari 256 F1

En 1959, afin de tirer le meilleur parti possible du V6 de la F1, sa capacité a été portée à 2,5 litres, soit le maximum autorisé par la réglementation, ce qui a donné naissance à la 256. Outre le moteur, une autre différence par rapport au 246 était le montage des freins à disque. Celles-ci avaient été expérimentées en 1958, mais n'ont été adoptées définitivement qu'en 1959.

Après avoir perdu leurs meilleurs pilotes, Ferrari a affronté Tony Brooks, qui a atteint la deuxième place au classement final derrière l'Australien Jack Brabham dans le Cooper-Climax. Les voitures de Maranello, qui utilisaient encore des moteurs montés à l'avant, ont commencé à avoir de la difficulté à suivre le rythme des voitures anglaises à moteur arrière. Brooks, qui s'est battu pour le championnat jusqu'à la dernière course, a gagné en France et en Allemagne. Le constructeur Maranello n'a certainement pas été aidé par une grève qui l'a forcé à se retirer du Grand Prix de Grande-Bretagne, sur une piste où Ferrari avait pris les deux premières places quelques semaines auparavant à l'Aintree 200.