Mecanicus utilise les cookies afin d'améliorer votre expérience utilisateur et proposer du contenu publicitaire adapté. En cliquant sur Accepter, vous validez cette utilisation. Plus d'infos en cliquant ici

Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus

Ferrari 275 GTB Prototipo

Introduite en 1964, la Ferrari 275 GTB fut le successeur très attendu de la 250 GT SWB Berlinetta. D'un point de vue ...

Ferrari
Home
Histoire
Images
Videos
Articles

Ferrari 275 GTB Prototipo - Monte-Carlo Rallye

Introduite en 1964, la Ferrari 275 GTB fut le successeur très attendu de la 250 GT SWB Berlinetta. D'un point de vue technique, la nouvelle berlinette représentait un grand pas en avant pour Ferrari, car elle utilisait de nombreuses caractéristiques développées à partir des voitures de compétition 275 P, vainqueurs au Mans.

Au cœur de la 275 GTB se trouvait le moteur 3,3 litres Tipo 213, plus gros et plus puissant que le V-12 de la série 250. Le châssis de la voiture était construit à la manière traditionnelle des Ferrari, mais il comprenait une boîte-pont montée à l'arrière, une suspension arrière indépendante et des roues en alliage coulé - toutes des premières pour une Ferrari de série. Comme son prédécesseur, la 275 GTB présentait une carrosserie attrayante signée Pininfarina et construite par Scaglietti.

Belle et rapide, dotée d'une ingénierie de pointe, la 275 GTB a évolué au cours de ses quatre années de production, donnant naissance à plusieurs variantes : des modèles à deux arbres à cames et nez court ou long, des berlinettes à quatre arbres à cames et des Spyder N.A.R.T., ainsi qu'un nombre limité de modèles spécialement conçus pour la compétition. Aujourd'hui, la 275 GTB et ses variantes sont sans aucun doute parmi les Ferrari les plus vénérées, les plus collectionnées, les plus emblématiques et les plus précieuses de tous les temps. L'exemplaire dont il est question ici n'est pas comme les autres. Le châssis 06003 fut le tout premier exemplaire construit et a servi de prototype pour Ferrari. C'est lui qui a servi de développement à l'ensemble du programme 275 GTB.

Comme l'indique le Foglio Allestimenti de l'usine Ferrari, le châssis 06003 est le seul et unique "Prototipo" de 275 GTB et porte comme il se doit le numéro de séquence d'assemblage. Construite en 1964, 06003 fut habillée d'une carrosserie à nez court et équipée de l'un des premiers moteurs Tipo 213. Les archives de l'usine indiquent la combinaison de couleurs d'origine comme Giallo Prototipo (Prototype Jaune) sur un revêtement noir, bien qu'une note sur la fiche de livraison indique "cambieto veloce ; Rosso Cordoba" - indiquant qu'il a été repeint Rosso Cordoba au cours de sa vie.

Ferrari a conservé ce prototype jusqu'au printemps 1965, l'utilisant comme banc d'essai expérimental pour le nouveau modèle. Au cours de cette période, 06003 a été photographié à des fins promotionnelles et ses numéros de châssis et de moteur figurent sur les papiers Scheda di Omologazione de la FIA pour la 275 GTB. Le prototype a également fait l'objet de nombreuses révisions qui seront finalement introduites dans les voitures de série. Elle fut notamment recarrossée en "nez long", caractéristique standardisée après la construction d'environ 250 voitures.

Selon les archives de l'Automobile Club d'Italia, le certificat d'origine a finalement été délivré pour 06003 le 30 avril 1965, et fut officiellement vendue à SEFAC S.p.A. le 7 mai. Le prototype 275 GTB a été vendu à son premier propriétaire privé, Pasquale Ramera de Coccaglio, en Italie. En novembre de la même année, la 6003 est retournée chez Ferrari, où elle a été entretenue par le département "assistenza clienti" de l'usine, puis enregistrée à Modène sous le numéro "MO 129151". À ce moment-là, le prototype 275 GTB était en train d'être préparé comme voiture de rallye soutenue par l'usine, écrivant un nouveau chapitre fascinant de son histoire.

Les circonstances exactes qui ont conduit à cette aventure inhabituelle restent quelque peu mystérieuses, mais on comprend aisément que le directeur des courses de Ferrari, Eugenio Dragoni, et le directeur général, Ugo Gobbato, aient eu envie de tester la 275 GTB dans un rallye et de recueillir des informations techniques sur les nouvelles caractéristiques innovantes du modèle, à savoir sa boîte-pont et sa suspension arrière indépendante.

Pour ce projet unique, M. Dragoni a fait appel aux services de Roberto Lippi, pilote d'essai de l'usine Ferrari, et de Giorgio Pianta, pilote de rallye, qui avait été membre de la Lancia HF Squadra Corse. Pendant ce temps, 06003 et une autre 275 GTB, châssis 07927, ont été testées et préparées par le pilote de la Scuderia Ferrari Mike Parkes et le département expérimental de l'usine. Au cours de ce processus, qui a nécessité quelque 12 000 km d'essais, la 06003 a été équipée specialement pour le rallye, comprenant des feux de route auxiliaires, du verre renforcé, un différentiel à blocage de 75 %, un cache-radiateur, un capot modifié et un troisième essuie-glace. Deux types de pneus Dunlop ont également été testés, ainsi que des pneus finlandais Rengas Alas.

En janvier 1966, 06003 est inscrit au 35e Rallye annuel de Monte-Carlo, l'événement le plus prestigieux du genre au monde. L'équipe de course Scuderia Sant'Ambroeus, basée à Milan et co-fondée en 1951 par M. Dragoni, était l'écurie officielle de la Ferrari. Bien que la 275 GTB n'ait pas été présentée officiellement par l'usine, elle a été soutenue par l'assistenza clienti de Ferrari, qui a fourni deux camionnettes de dépannage - l'une conduite par Lorenzo Bandini et l'autre par Giampiero Biscaldi.

Portant le numéro 43, la 275 GTB s'est lancée dans l'éreintant Rallye de Monte-Carlo avec Pianta au volant et Lippi à la navigation. La vue incroyable de la berlinette Ferrari jaune à 12 cylindres sur les routes de montagne enneigées a dû surprendre la plupart des participants et des spectateurs. Les photos prises sont parmi les images les plus mémorables de toutes les Ferrari de compétition.

Malheureusement, des problèmes de transmission ont contraint la Ferrari à abandonner près de Nyons, alors qu'elle s'était jusqu'alors montrée très efficace en rallye. Dans une interview publiée dans un numéro de Ferrari World de 1991, Giorgio Pianta se souvient de son expérience de conduite de la 06003, en remarquant que c'était "le plus beau souvenir" de sa vie.

"La voiture était extrêmement bien équilibrée sur la neige et sur le tarmac et elle était surprenante, car elle atteignait en quelques secondes des vitesses qui étaient pour l'époque incroyables....Je peux seulement dire que lorsque je conduisais la Ferrari de rallye, cette voiture était un rêve pour moi - à l'époque, elle semblait parfaite. Honnêtement, je ne me souviens de rien qui n'était pas beau dans cette voiture. Le freinage était parfait, la mise au point... Même avec toute l'expérience que j'ai maintenant en tant que pilote d'essai de voitures de rallye pour Abarth, je ne pourrais pas dire ce qu'ils auraient pu faire de plus !

Après le Rallye de Monte-Carlo, 06003 est retournée plusieurs fois à l'usine Ferrari en 1966 pour y être entretenue. En avril 1967, Loredana Pozzi en a pris possession, et deux mois plus tard, la Ferrari a été vendue à Marco Olmi de Marina di Massa. La voiture est ensuite passée entre plusieurs habitants de la région de Toscane jusqu'en 1971, date à laquelle elle a été vendue à Salvatore Ciavarisso de Trapani, en Sicile. Deux autres propriétaires siciliens ont suivi et, en 1973, la 275 GTB a été vendue à Neil Empson, un Néo-Zélandais qui achetait et vendait des Ferrari et Maserati d'occasion pour soutenir son entreprise d'exportation de vin.

Suite à la propriété de M. Empson, 06003 a été exportée aux États-Unis et, en 1977, elle appartenait à Henry Fuchs d'Evergreen, dans le Colorado. En 1989, la 275 GTB a été découverte par le concessionnaire Nick Harley et vendue au collectionneur suédois Hans Thulin. Lorsque l'entreprise immobilière de M. Thulin a fait faillite en 1991, sa collection extraordinaire de Ferrari a été vendue et 06003 retourna aux États-Unis, où elle fut mise en vente par le concessionnaire Mille Miglia Inc. de Beverly Hills.

À l'automne 1992, le célèbre collectionneur Charles "Chuck" Wegner acheta 06003 et la présenta pour la première fois au Cavallino Classic à Palm Beach en 1993. En 1994, M. Wegner se sépara de la 275 GTB

Aujourd'hui, la Ferrari a retrouvé sa configuration Rallye de Monte-Carlo 1966 et, surtout, elle conserve son moteur aux numéros correspondants, estampillé 06003 avec le numéro interne correspondant. 04/64. Parmi les autres détails intéressants, citons un autocollant de concessionnaire sicilien sur la lunette arrière datant des années 1970 et diverses marques à la craie et estampilles trouvées dans toute la voiture qui attestent de son statut unique de première 275 GTB construite.

Bien qu'elle figure en bonne place dans de nombreux livres et publications, la 06003 a été tenue à l'écart du public pendant des décennies. En fait, cette Ferrari n'a pas été exposée au cours des 25 dernières années et n'a jamais été présentée lors de grands concours internationaux tels que Pebble Beach ou Villa d'Este. En tant que prototype de l'emblématique 275 GTB et premier exemplaire jamais construit, le 06003 conservera toujours une place importante dans l'histoire de la marque Ferrari. Le fait qu'elle ait été développée par le département expérimental de l'usine, testée par des pilotes célèbres et spécialement préparée pour participer au légendaire Rallye de Monte-Carlo, fait de cette voiture un modèle unique et historique.

Elle fut proposée récemment à la vente Gooding & Co de Scottsdale 2019. Estimée entre 6,000,000 $ - 8,000,000 $, elle n'a finalement pas trouvé preneur.

Articles

Aucun article n'est lié à cette fiche pour le moment