Mecanicus utilise les cookies afin d'améliorer votre expérience utilisateur et proposer du contenu publicitaire adapté. En cliquant sur Accepter, vous validez cette utilisation. Plus d'infos en cliquant ici

Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus

Ferrari 275 GTB/4

La Ferrari 275 est une série d'automobiles de tourisme à moteur V12 à moteur avant produite en coupé deux places et carrosseries spyder...

Ferrari
Home
Histoire
Images
Videos
Articles

Ferrari 275 GTB/4 Berlinetta

La Ferrari 275 est une série d'automobiles de tourisme à moteur V12 à moteur avant produite en coupé deux places et carrosseries spyder par Ferrari entre 1964 et 1968. Les premières voitures de la série 275 étaient équipées d'un double arbre à cames en tête Colombo 60° V12 de 3,3 L (3286 cc) produisant 260-320 ch (190-240 kW). Une 275 GTB/4 mise à jour a été introduite en 1966, avec un moteur à quatre arbres à cames en tête révisé produisant 300 ch (220 kW). La série 275 a été la première Ferrari de route équipée d'une boîte-pont et d'une suspension arrière indépendante.

Pininfarina a conçu les 275 GTB et GTS , tandis que Scaglietti a conçu les 275 GTS/4 NART Spyder, dont seulement 10 étaient fabriquées.

Motor Trend Classic a classé le coupé 275 GTB et le GTS Spider en troisième position dans sa liste des dix "plus grandes Ferrari de tous les temps", et la 275 GTB/4 a été classée septième sur la liste des voitures de sport de l'année 2004 par Sports Car International. Lors d'un essai routier en septembre 1967, Road & Track décrivit la NART Spyder comme "la voiture de sport la plus satisfaisante au monde". 

Histoire de la Berlinetta

Présenté au Mondial de l'Automobile de Paris en octobre 1966, le 275 GTB/4 (ou 4-cames pour 4 arbres à cames) utilisait la même plate-forme de base que le 275 GTB du début avec des améliorations essentiellement mécaniques. La carrosserie Scaglietti était en grande partie la même que celle de la série II "long-nose" 275 GTB, avec la différence la plus visible étant un renflement de capot supplémentaire aux bords plissés. Les roues Campagnolo en alliage de magnésium de taille 14x7 étaient de série, tandis que les roues traditionnelles à rayons Borrani étaient une option de commande spéciale.

Le moteur était le Tipo 226 3285.72 cc Colombo V12, dérivé de l'ancien Tipo 213 275 avec deux soupapes par cylindre, mais maintenant amélioré avec quatre arbres à cames en tête et six carburateurs Weber 40 DCN en standard. Ce moteur produisait une puissance revendiquée de 300 ch (220 kW). Contrairement aux modèles Ferrari précédents, l'angle des soupapes a été réduit de trois degrés à 54° pour une tête plus compacte. Les deux arbres à cames ont également permis aux soupapes d'être alignées perpendiculairement à l'arbre à came plutôt que décalées comme sur les moteurs SACT. Le moteur utilisait un système de lubrification à carter sec d'une grande capacité de 17 pt (16 L)

Les améliorations de la série II 275 GTB ont été transférées sur la 275 GTB/4, y compris le tube de couple reliant le moteur et la transmission. En plus du moteur amélioré, la 275 GTB/4 présentait plusieurs améliorations mineures au système de refroidissement, à l'échappement et à la suspension.

La 275 GTB/4 avait une vitesse de pointe annoncée de 268 km/h (166,5 mi/h). Un total de 330 exemplaires ont été produits de 1966 à 1968.

Histoire du Spyder NART

La 275 GTS/4 NART Spyder était une version spyder exclusive de la 275 GTB/4, dont 10 ont été construites en 1967. La production de cette voiture a été initiée par le concessionnaire nord-américain de Ferrari, Luigi Chinetti, qui voulait une succession à la précédente série 250 California Spyder. Il a demandé à Sergio Scaglietti et Enzo Ferrari de construire une version spyder de la 275 GTB/4, que Chinetti acheta pour environ 8 000 $ chacune. Ces voitures étaient officiellement appelées NART Spyder, en référence au North American Racing Team de Chinetti. Bien que le nom "NART" n'ait jamais fait partie de la désignation officielle de ce modèle en usine, un badge cloisonné avec le logo de l'équipe a été installé à l'arrière de chaque voiture.

Chinetti avait l'intention de commander 25 NART Spyder chez Scaglietti, mais en raison des faibles ventes, seulement 10 ont été construits en 1967 et 1968, ce qui en fait l'un des 275 modèles les plus rares. Les dix NART Spyder ont pour numéros de châssis : 09437, 09751, 10139, 10219, 10249, 10453, 10691, 10709, 10749 et 11057. Le prix courant pour un NART Spyder neuf en 1967 était 14 400 $.

Le magazine Road & Track a publié dans son numéro de septembre 1967 un essai routier d'une NART Spyder alors neuve, qu'il a qualifiée de "voiture de sport la plus satisfaisante au monde". Ce test a enregistré un temps de 97 km/h (0-60 mi/h) de 6,7 secondes, un temps de traînée de 0,40 km (1⁄4 mile) de 14,7 secondes et une vitesse maximale de 249 km/h (155 mi/h).

La première 275 GTS/4 produite (châssis 09437) a été inscrite aux 12 Heures de Sebring 1967, pilotée par Denise McCluggage et Marianne Rollo. Ils ont terminé 17e au général et 2e dans la catégorie GT 5 litres. Suite à cette course, la voiture a été repeinte de sa couleur jaune "Giallo solare" d'origine à une couleur bordeaux pour une apparition dans le film The Thomas Crown Affair de 1968, où elle était conduite par le personnage de Faye Dunaway. La même voiture a ensuite été testée par Road & Track pour leur article de septembre 1967. En août 2005, 09437 s'est vendu pour 3,96 millions de dollars à la vente aux enchères de Gooding & Co. à Pebble Beach.

En août 2013, un 275 GTS/4 NART spyder (châssis 10709) de 275 GTS/4 NART 1967 s'est vendu pour 25 millions de dollars américains aux enchères de RM Sotheby's Monterey, Californie. Au moment de la vente aux enchères, il s'agissait d'une première main, appartenant auparavant à Eddie Smith de Lexington, en Caroline du Nord. M. Smith l'a acheté neuf en 1968 et l'a conduit régulièrement jusqu'à sa mort en 2007. Par la suite, la voiture est restée en possession de sa famille jusqu'à la vente aux enchères de 2013.