Mecanicus utilise les cookies afin d'améliorer votre expérience utilisateur et proposer du contenu publicitaire adapté. En cliquant sur Accepter, vous validez cette utilisation. Plus d'infos en cliquant ici

Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus

Ferrari 275 P

Ce modèle s'ajoute à la longue et très réussie série P qui a débuté avec la 250 P. Naturellement, la 275 P fait référence au déplacement unitaire et la let...

Ferrari
Home
Histoire
Images
Videos
Articles

Ferrari 275 P

Ce modèle s'ajoute à la longue et très réussie série P qui a débuté avec la 250 P. Naturellement, la 275 P fait référence au déplacement unitaire et la lettre P au fait qu'il s'agit d'un prototype. L'augmentation du déplacement a été recherchée pour améliorer les performances et la fiabilité sur les distances des courses d'endurance. Le moteur a également été utilisé dans la série 250 LM après que la FIA a refusé son homologation de type en tant que voiture GT. Bien sûr, l'expérience de Ferrari acquise en course a été mise à profit pour améliorer les modèles de série équipés de moteurs de cylindrée identique à celle des prototypes sportifs.

3 exemplaires ont été produits, ainsi que deux 250 P converties.

Production

Châssis : 0818 (330 P)

Châssis : 0820 (275/330 P)

Le Châssis 0820 a d'abord été engagé par la Scuderia Ferrari durant la saison 1964. Elle a terminé seconde aux 4 Heures du Mans entre les mains de Mike Parkes et Ludovico Scarfiotti et a remporté les 1000km du Nürburgring, toujours avec Scarfiotti mais cette fois-ci épaulé par Nino Vaccarella. Elle abandonne par la suite aux 24 Heures du Mans, de nouveau avec Parkes et Scarfiotti. En Septembre 1964 elle passe entre les mains du NART, qui l'a confie au jeune Pedro Rodriguez. Ils remportent ensemble deux victoires, une au général à Mosport et une victoire de classe à Nassau. Pour la saison 1965, John Mecom se porte acquéreur et l'inscrit aux 12 Heures de Sebring. Peinte aux couleurs du Mecom Racing Team et confiée au duo Graham Hill/Pedro Rodriguez, elle ne terminera pas ce qui sera la dernière course de sa carrière.

Depuis, elle est passée entre les mains de très nombreux collectionneurs notables comme Paul Pappalardo, Bernie Ecclestone et Bruce McCaw. Depuis 2008/2009, elle fait partie de la collection de Friedhelm Loh, en Allemagne. En 2010, il l'engagea au Le Mans Classic où, confiée à la très habile Claudia Hürtgen, elle brilla par ses performances. Toutefois, des ennuis mécaniques priveront le duo d'une victoire ou même d'un podium. 

Châssis : 0822 (275/330 P)

Conversion

Châssis : 0812 (250 P)

Châssis : 0816 (250 P)

Conçue à l'origine comme une 250 P en 1963, on a longtemps cru qu'elle n'avait pas été utilisée jusqu'en 1964, date à laquelle elle fut convertie aux spécifications 275 P. Cette année là, elle fut menée à la victoire au Mans par Jean Guichet et Nino Vaccarella. Elle a ensuite été vendue à Luigi Chinetti, qui a continué à l'engager sous les couleurs du NART lors de certains événements en Amérique du Nord. Peu après sa carrière en compétition, elle fut acquise par Pierre Bardinon, pour compléter sa formidable collection Mas du Clos. En 2017, il a été annoncé que sa succession avait confié la voiture à Artcurial pour la vente aux enchères Rétromobile 2018. Toutefois, elle fut retiré au dernier instant en raison d'un différend entre les héritiers de Bardinon. Au cours de l'année 2018, l'histoire de la voiture a été approfondie par Ferrari Classiche pour le compte de RM Sotheby's qui avait maintenant été chargé de vendre la voiture par l'intermédiaire de leur département de traités privés.

Ce que Ferrari Classiche découvre est assez surprenant, car non seulement cette voiture a gagné Le Mans en 1964, mais elle a également été utilisée pour les courses victorieuses au Mans en 1963 et de nouveau à Sebring en 1964. La confusion des identités a été causée par l'entrée prévue de Ferrari sur le circuit du Nürburgring du Mans en 1963, qui avait été endommagée et n'avait plus le temps de réparer cette voiture, mais le numéro 0814 de la voiture qui avait été initialement inscrite a été utilisé pour l'envoyer. 0816 est ainsi la seule Ferrari à avoir remporté Le Mans à deux reprises et l'une des rares Ferrari à avoir remporté deux victoires consécutives dans cette grande course. En août 2018, il a été confié à RM Sotheby's de trouver un nouveau propriétaire pour un montant non divulgué mais sans doute stupéfiant.