Mecanicus utilise les cookies afin d'améliorer votre expérience utilisateur et proposer du contenu publicitaire adapté. En cliquant sur Accepter, vous validez cette utilisation. Plus d'infos en cliquant ici

Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus

Ferrari 340/375 MM

La Ferrari 340 MM/375 MM est un modèle hybride alliant le châssis, la boîte de vitesse et la carrosserie de type 340 MM avec un moteur plus puissant t...

Ferrari
Home
Histoire
Images
Videos
Articles

Ferrari 340/375 MM

La Ferrari 340 MM/375 MM est un modèle hybride alliant le châssis, la boîte de vitesse et la carrosserie de type 340 MM avec un moteur plus puissant type 375. 

Ce modèle est typique des pratiques de Ferrari dans les années 50, en faisant constamment évoluer les voitures produites en leur greffant des moteurs plus puissants. 

Ces châssis sont donc nés comme 340 MM avant de recevoir, au cours de leur vie, des moteurs aux spécifications 375, bien plus puissants, similaires aux 375 MM.

Histoire 

À l'époque où Ferrari développait les moteurs plus vite qu'ils ne pouvaient le faire avec les boîtes de vitesses ou les carrosseries, selon la croyance d'Enzo que ceux qui se fient à l'aérodynamique ne peuvent pas assembler de bons moteurs, de nombreux roadster mémorables furent construits avec le Lampredi V-12 de 4,0 litres comme pièce centrale. D'autres configurations sont nées de ce moteur conçu en 1951 alors que l'entreprise a continué d'utiliser cette configuration tout au long de la décennie. L'un des modèles les plus emblématiques de la série 340 est le 340 MM, qui est apparu comme une évolution des 340 itérations précédentes en 1953.

Comme pour les autres Ferrari, MM signifie Mille Miglia, la course pour laquelle la voiture a été conçue à l'origine et que son prédécesseur, le 340 America, avait remporté en 1951. En vérité, le MM a été le véritable remplacement de l'Amérique, étant un véritable pas en avant par rapport au soi-disant 340 Mexique à partir duquel il a évolué.

Avec seulement 11 (ou 10)  exemplaires construits, la 340 MM est une voiture extrêmement rare, d'autant plus que la Carrozzeria Touring Superleggera et la Carrozzeria Vignale s'occupaient toutes deux de construire des carrosseries spyder tandis que Pininfarina fabriquait les coupés. Cela signifie que presque chaque exemple est unique en son genre. Ajoutez à cela l'historique des courses de certains châssis et vous obtenez une partie du raisonnement qui explique les prix pour lesquels ces voitures changent de mains. L'une des nombreuses rares Ferrari parmi la myriade de raretés ultra-exotiques.

Vu de l'extérieur, on ne peut s'empêcher de penser à la compacité de la voiture, sensation renforcée par l'empattement réduit qui mesure 2 500 mm (98,4 pouces). Les barchettes arboraient le même profil épuré, le châssis à carrosserie Vignale étant le plus agressif du lot, principalement en raison de la forme des ailes avant et des bouches d'aération creusées dans les coins arrière de la voiture.
Les phares sont placés haut dans les coins avant des ailes, la Vignale employant un design plus moderne avec les phares entièrement encastrés dans l'aile. Ces carrosseries, dont cinq ont été construites, se distinguent également par les trois bouches d'aération situées à côté de la porte, qui rappellent un peu la Maserati d'époque.

Les coupés Pininfarina ont été conçus pour Le Mans car l'usine recherchait une vitesse de pointe grâce à une carrosserie profilée à faible traînée. Ces voitures étaient dotées d'un éclairage supplémentaire à l'avant ainsi que de bouches d'aération supplémentaires sur les ailes arrière. L'entrée d'air avant avait une forme plus arrondie, un peu semblable à celle des 375 qui ont suivi. Tous ces changements se sont avérés inutiles dans la course où les voitures apparemment sous-équipées n'ont pas seulement atteint des vitesses de pointe déplaisantes, mais ont également été marquées par des problèmes de fiabilité.

Caractéristiques Techniques 

La 340/375 MM hérite donc du moteur type 375 MM. Ce moteur était disponible en versions différentes, toutes deux d'une capacité d'environ 4,5 litres. L'un pour les voitures des clients et l'autre pour les équipes de l'usine. Les pilotes de course d'usine ont reçu une version directement dérivée du bloc utilisé en Formule 1, sur la 375 F1. Désignée tipo 102, ce moteur avait la même cylindrée de 4493,73 cm3 que la 375 F1, soit 80 x 74,5 mm (3,1 x 2,9 po) de diamètre et de course. Le nouveau moteur mis à jour, baptisé tipo 108, était réservé aux voitures des clients. Le moteur avait une cylindrée portée à 4522,68 cm3, grâce à ses 84 x 68 mm (3,3 x 2,7 pouces) d'alésage et de course, et serait également monté sur la 375 America de série. Les deux versions utilisaient trois carburateurs Weber 40IF/4C ou 42DCZ et pouvaient produire 340 CV (250 kW ; 335 ch) à 7000 tr/min.