Mecanicus utilise les cookies afin d'améliorer votre expérience utilisateur et proposer du contenu publicitaire adapté. En cliquant sur Accepter, vous validez cette utilisation. Plus d'infos en cliquant ici

Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus

Ferrari GTB - Turbo

Acquise en Formule 1, la Ferrari V8 turbocompressée de 2 litres a été perfectionnée. Les résultats ont été très bons : la puissance spécifique a ...

Ferrari
Home
Histoire
Images
Videos
Articles

Ferrari GTB Turbo 

Acquise en Formule 1, la Ferrari V8 turbocompressée de 2 litres a été perfectionnée. Les résultats ont été très bons : la puissance spécifique a été portée à une valeur record de 127 ch par litre et le couple maximal a été non seulement augmenté, mais également disponible à un régime moteur plus bas, ce qui a considérablement amélioré la flexibilité de la voiture. Le turbocompresseur est passé progressivement de 3 000 tr/min à 3 000 tr/min, ce qui a rendu la voiture beaucoup plus facile à gérer.

En 1986, le modèle italien "tax break" du marché, la GTB Turbo, avec sa variante de toit targa, la GTS Turbo, est devenu le développement final de la série Ferrari 2 places à moteur V8 transversal.

Essentiellement, la GTB Turbo était, comme son nom l'indique, une variante turbocompressée de la 328 GTB, mais équipée d'un moteur de 2 litres. Comme la 328 GTB, le modèle GTB Turbo a présenté un adoucissement du profil en coin de son prédécesseur, la 208 GTB Turbo, avec un nez redessiné au profil plus arrondi, complété par un traitement similaire à celui de la jupe de queue. Les parties avant et arrière révisées comprenaient des pare-chocs de la couleur de la carrosserie intégrés aux panneaux de cantonnière, ce qui reflétait le travail effectué simultanément sur les modèles Mondial 3.2, avec lesquels ils partageaient également une calandre de radiateur et une disposition des feux avant similaires.

Ainsi, les huit voitures cylindriques de la gamme partageaient des faces avant et arrière assez unifiées, donnant une image homogène de la famille. Les grilles d'évacuation d'air derrière les blocs optiques escamotables ont disparu, avec l'augmentation de la taille de la grille du couvercle avant introduite sur la série "QV", et un nouveau style et une nouvelle position du loquet de porte extérieur ont été prévus. Les garnitures intérieures ont également fait l'objet d'une révision en profondeur, avec de nouveaux designs pour le rembourrage et les coutures des panneaux de siège, des panneaux de porte et des tirettes révisés, ainsi que des appareillages de commutation plus modernes, qui se sont combinés pour refléter les détails de la modernisation extérieure.

Le modèle GTB Turbo présentait quelques différences qui le différenciaient de son cousin normalement aspiré, notamment une grille de couvercle de moteur différente et un panneau central surélevé, un conduit NACA à l'avant de chaque passage de roue arrière et une rangée de cinq minces fentes d'évacuation d'air dans la jupe arrière. L'arrière de la voilure de toit, qui était en option sur la série 328, faisait également partie de l'équipement de série.

Le châssis GTB Turbo portait la référence de type F 106 AB/TR. Les freins à disque, à suspension indépendante par l'intermédiaire de bras triangulaires, de ressorts hélicoïdaux et d'amortisseurs hydrauliques, étaient munis de barres antiroulis avant et arrière, tout autour. Le moteur V8 était essentiellement du même design que celui utilisé dans le modèle 208 GTB Turbo, avec un alésage et une course de 66,8 mm x 71 mm, et un numéro de référence de type F 106 N 000.

Le moteur a conservé le système d'injection Bosch K-Jetronic de son prédécesseur, mais il était équipé d'un turbocompresseur IHI avec intercooler Behr fonctionnant à une pression de suralimentation de 1,05 bar, avec un système d'allumage électronique Marelli MED 807 A, pour produire une puissance déclarée de 254 ch à 6500 tr/min. Comme pour les modèles précédents, le moteur était monté en unité avec la transmission synchrone à cinq vitesses, qui se trouvait en dessous et à l'arrière du carter du moteur.

Le modèle GTB Turbo est resté en production pendant trois ans, période au cours de laquelle 308 exemplaires ont été produits dans la gamme de numéros de châssis 63277 à 83137. La première partie de la série a été numérotée dans l'ordre des châssis de voitures de route à numéros impairs Ferrari, et plus tard dans l'ordre des numéros continus.