Mecanicus utilise les cookies afin d'améliorer votre expérience utilisateur et proposer du contenu publicitaire adapté. En cliquant sur Accepter, vous validez cette utilisation. Plus d'infos en cliquant ici

Inscrivez-vous

Vous avez déjà un compte? Connectez-vous

Connexion

Vous n'avez pas de compte? Inscrivez-vous

Inscrivez-vous

Vous avez déjà un compte? Connectez-vous

Connexion

Vous n'avez pas de compte? Inscrivez-vous

Fiat 2300 - S Abarth

Histoire La Fiat 2300 Coupé a été présentée pour la première fois en tant que concept par Sergio Sartorelli sur le stand de Carrozzeria Ghia au salon de l'auto ...

Fiat
Home
Histoire
Images
Videos
Articles

Histoire

La Fiat 2300 Coupé a été présentée pour la première fois en tant que concept par Sergio Sartorelli sur le stand de Carrozzeria Ghia au salon de l'automobile de Turin en 1960. À l'origine, Ghia avait l'intention de construire le 2300 en interne. Cependant, la construction a en réalité été réalisée par OSI, Ghia n’ayant pas été en mesure de fournir les volumes prévus pour la production. Le modèle utilisait le plancher FIAT 2300, avec des réglages moteur et modifications de Carlo Abarth pour le 2300S plus puissant.

 

Le moteur six cylindres de 2 279 cm3 était l'oeuvre de l'ancien concepteur de moteurs de Ferrari, Aurelio Lampredi. Pour le 2300S, Abarth a augmenté le taux de compression et a monté un arbre à cames plus performant et deux carburateurs Weber à double starter, permettant ainsi au moteur de produire 136 ch. Parmi les autres améliorations technologiques, citons l’adoption de freins à disque pour les quatre roues.

 

Lors de son lancement, la Fiat 2300S était l’une des GT les plus rapides et les plus attrayantes de son époque, surpassant les Lancia Flaminia et Alfa Romeo 2600. Pour la compétition, Abarth a porté le bloc de 2 279cc à 2 323cc, l'a équipé de trois Weber 40 DCOE carburateurs à double starter, tout en augmentant le taux de compression. En plus, un système d’échappement à plusieurs branches fut installé.  Ces modifications ont permit une augmentation de la puissance, développant ainsi 210 ch, et une augmentation de la vitesse maximale à plus de 210 km/h.

 

En 1963, Abarth franchit une étape supplémentaire avec le modèle en développant trois coupés de compétition pour disputer la saison. La plus notable est celle de Paul Frère et Lucien Bianchi, qui a remporté une victoire en classe et une 2e place au classement général lors de la course des 12 heures de Nürburgring. Les autres 2300S supplémentaires, conduits par Rudi Golderner et Karl von Kothen, ont terminé à la 9e place du classement général et se sont classés la 12e place au classement général du Tour de France.

Commentaires

Vous devez être enregistré pour pouvoir commenter.

Se Connecter