Mecanicus utilise les cookies afin d'améliorer votre expérience utilisateur et proposer du contenu publicitaire adapté. En cliquant sur Accepter, vous validez cette utilisation. Plus d'infos en cliquant ici

Inscrivez-vous

Vous avez déjà un compte? Connectez-vous

Connexion

Vous n'avez pas de compte? Inscrivez-vous
Ça sent le sapin ! 🎄 Ces autos qui ont fait appel au bois

Ça sent le sapin ! 🎄 Ces autos qui ont fait appel au bois

C'est la star de noël, non, pas le gros bonhomme en rouge et blanc. Le sapin ! Il est dans toutes les familles, et c'est en dessous de l'arbre que vous avez récupéré les miniatures ou les bouquins que vous avez tant attendu. En parlant de sapin, certains murmurent que certaines autos sont faites en bois. Dans certains cas, c'est vrai, mais dans d'autres, c'est faux.

Le châssis en bois des Morgan ?

Vous savez quoi ? Et bien les Morgan n'ont pas un châssis en bois ! Et oui, c'est une idée reçue largement répandue mais c'est inexact. Les Morgan ont bien un châssis en échelle et en acier. Du coup d'où vient cette idée du châssis en bois ? En fait les Morgan reçoivent une structure en bois de frêne, fixée sur ce châssis métallique, qui reçoit ensuite la carrosserie. Cela durait depuis 1936 mais cela va être abandonné. Pour autant, on ne peut pas dire que ce soit une particularité de ces autos puisque dans les années 30, c'était une architecture très répandue. C'est avec l'arrivée de la monocoque qu'on a abandonné ce genre d'architecture

Les structures en bois Ă  l'usine Morgan

Le vrai châssis bois de la Costin-Nathan

Celle-ci elle a vraiment un (bout de) châssis en bois ! Et en plus c'est une voiture de course ! La Costin-Nathan est construite au milieu des années 60 par un grand nom de la construction automobile. Costin, ça donnera en effet le Cos de Cosworth avec Mike et le Cos de Marcos avec Frank. C'est ce dernier qui est approché par Roger Nathan. Déjà aérodynamicien de Lister ou encore des Lotus MkVIII, il doit construire une auto légère qui recevra le moteur d'Hillman Imp préparé par Nathan. Au final on obtient au début de l'année 1966 une auto de 400kg et 97ch sortis de son moteur d'un litre. Pour obtenir ce tout petit poids il a utilisé un matériau aussi léger que l'alu et presque aussi rigide pour sa partie centrale : le contreplaqué ! Et oui oui, vous n'oseriez pas faire un meuble avec, Costin en fait une auto de course ! Sur la structure en bois on fixe deux treillis métalliques pour les structures avant et arrière. D'abord proposée en Spider, on décide de l'engager sur le continent. C'est alors un coupé qui y est envoyé et qui participera aux manches du championnat du monde des voitures de sport. On le verra ainsi... aux 24h du Mans, mais aussi au Nürburgring, au Mugello, à Montlhéry. Bref une vraie auto de course... dont les résultats seront fidèles à la structure.

Les Woodies, vrai et faux bois sur les carrosseries

Au tout dĂ©but de l'histoire automobile, les carrosseries sont en partie en bois. Les formes sont celles des voitures hippomobiles, les matĂ©riaux aussi. RĂ©sultat on retrouve beaucoup de bois, pour la structure des carrosseries, mais aussi pour certains panneaux. Dans les annĂ©es 30 les carrosseries bois existent encore, rĂ©servĂ©es le plus souvent aux voitures utilitaires, on les retrouve sur les bennes des pick-ups, sur l'arrière des fourgons... et quelques fois en dĂ©co sur des autos de grands carrossiers. C'est cette partie qui sera de plus en plus utilisĂ©e après-guerre. Ce sont les Woodies. L'aspect pratique a presque totalement cĂ©dĂ© sa place Ă  la partie esthĂ©tique. Les parties en bois sont travaillĂ©es par des Ă©bĂ©nistes, des spĂ©cialistes et quelques fois produites en sĂ©rie. Les marques amĂ©ricaines s'y mettent toutes, sur de grosses autos majoritairement. La mode se transmet aussi aux Hot-Rods. En Europe les woodies sont plus rares avec les pick-ups et les break, on pense aux Peugeot ou encore Ă  la Mini Countryman. 

Les woodies sont maintenant des stars des concours d'élégance

Par contre à la fin des années 60 on arrive aux limites des woodies. L'esthétique de ces autos est recherchée et on trouve de nombreux clients. Par contre l'entretien est coûteux et fastidieux. Du coup les constructeurs vont se mettre à faire des simili-woodies, tout simplement des vinyles imitation bois collés sur les carrosseries. Et la mode durera des années 70 à la fin des années 80 ! Et là clairement, ça sentait le sapin pour les responsables du design ! Photos : News d'Anciennes et Wikimedia