Facel Vega Excellence

Facel Vega Excellence, un nom qui dit tout

Facel Vega c'est un nom qui fait encore rêver. C'est tout simplement une des dernières tentatives en date (qui a tout de même 60 ans) de faire revivre l'excellence de l'automobile française. L'Excellence, justement, parlons en. C'était le nom d'un des modèles proposés : la seule berline de la gamme. Et elle portait bien son nom.

Avant l'Excellence, la construction du blason

Avant de parler des Facel Vega, évoquons déjà les Forges et Ateliers de Constructions d'Eure-et-Loir. D'abord sous-traitant aéronautique, la société voit Jean Daninos prendre sa tête en 1945. Très vite il l'oriente vers la sous-traitance de carrosseries automobiles. Ainsi l'entreprise, qui est devenu Facel-Metallon après une fusion de ces deux entités, construit des carrosseries pour Panhard (la Dyna X notamment), Simca, Bentley, mais aussi la Ford Comète, basée sur la Vedette. Cette dernière allie donc un moteur V8 américain et une caisse au dessin bien français. Et cela va donner des idées à Jean Daninos.

Ford Comète

Le concept va être repris pour créer les Facel-Véga qui perdent ensuite leur accent. La première auto, la FV est un grand coupé, bien dessiné, luxueux et mû par un V8 américain pour doper les performances ! Ce n'est pas chez Ford que Facel va se "servir" mais chez Chrysler. La première auto est présentée en 1954 et va vite évoluer en FV1, FV2, etc...

Facel Vega FV1

 

1956 : la Facel gagne deux portes

Les ventes de ces premières Facel sont plutôt bonnes. Jean Daninos décide alors d'élargir sa gamme. Plutôt que de le faire vers le bas, cela n'arrivera que bien plus tard, il vise encore plus haut avec la Facel Vega Excellence. Elle apparaît au Salon de Paris 1956 et attire les regards.

Cette grande berline est basée sur le châssis de la FV3B, modifié pour cette auto encore plus grande. Le coupé fait 4,57m de long (et 2,66 m d'empattement) quand la Facel Vega Excellence fait 5,24 m de long (avec un empattement de 3,17 m). Le style la lie directement aux coupés FV mais elle présente une particularité relativement rare sur les autos américaines de cette époque : elle ne possède pas de montant central. Avec ses portes antagonistes, cela permet d'avoir une belle visibilité, et une belle accessibilité, pour l'habitacle, forcément traité avec le plus grand luxe. Sous le capot, c'est bien un V8 Chrysler qui est présent. Avec 6,4 ltires de cylindrée il développe 360 ch ! Si le poids est de deux tonnes, la puissance est telle que l'auto accroche les 200 km/h !

Facel Vega Excellence en 1956

Par contre l'auto va se faire désirer. Elle n'est en effet homologuée qu'en 1958 et commercialisée en mai de cette même année. Très vite d'ailleurs, après 11 exemplaires, en Septembre 1958 arrive la deuxième série des Facel Vega Excellence. Si extérieurement et intérieurement rien ne change, elle adopte le V8 de 5,9 litres et 345 ch qu'ont vient d'installer dans le nouveau coupé de la marque, la HK500. Cette seconde série, qui se dote de freins à disques de série en 1959, est produite à 134 exemplaires jusqu'en 1961.

Et c'est une performance commerciale en fait. Il faut dire que la Facel Vega Excellence est chère : 4.5 millions de Francs, 11 Renault 4CV ! Mais il faut bien reconnaître que les performances et les prestations générales sont bien différentes. En fait la marque française marche sur les plate-bande des Rolls et Bentley.

Facel Vega Excellence EX1

En Juillet 1961, Facel Vega est sur le déclin. Le coupé HK500 a été remplacé par la Facel II mais surtout on a dégainé la Facellia pour augmenter les volumes... et faire rentrer du cash. L'Excellence n'est pas arrêtée pour autant et on propose la troisième série de l'auto. Le V8 cube alors 6,3 litres et sort 325 chevaux. On modifie aussi l'esthétique avec l'abandon du pare-brise panoramique, remplacé par un (plus moderne) à simple galbe.

Facel Vega Excellence EX2

Le succès n'est plus vraiment là. La Facel Vega Excellence restera au catalogue jusqu'à la fin de l'aventure. Pour autant, seules 8 autos de cette ultime série seront produites. Quand la marque s'éteint en 1954 ce sont 153 autos qui ont été produites.

La Facel Vega Excellence en collection

Forcément ce n'est pas le genre d'auto qu'on croise souvent. Les coupés de la marque sont bien plus visibles. Pourtant certaines roulent encore et on peut en voir sur de prestigieux concours ou lors de grands salons. Une Facel Vega Excellence en bon état coûte désormais entre 120 et 140.000 €, pour ce qui est de la seconde série. Les premières et troisièmes séries, moins diffusées, sont encore plus chères !

Vous avez une Facel Vega Excellence à vendre ? Estimez-la rapidement avec notre outil de pricing.

Articles sur le même thème

Coup d'oeil dans le rétro #23 - David Warburton, une passion anglaise !

Coup d'oeil dans le rétro #23 - David Warburton, une passion anglaise !

8 Mar 2021
La Lancia D50, c'est aussi une Ferrari D50

La Lancia D50, c'est aussi une Ferrari D50

20 Nov 2019
Le Romeo : quand Alfa faisait des utilitaires

Le Romeo : quand Alfa faisait des utilitaires

3 Jan 2020
Safari photo au milieu des lionnes

Safari photo au milieu des lionnes

23 Jan 2020
Coup d'oeil dans le rétro #21 - L'histoire de Louis Renault - Partie VII

Coup d'oeil dans le rétro #21 - L'histoire de Louis Renault - Partie VII

8 Feb 2021
La Simca Aronde, celle qui emmena l'hirondelle aux sommets

La Simca Aronde, celle qui emmena l'hirondelle aux sommets

24 Feb 2021