Mecanicus utilise les cookies afin d'améliorer votre expérience utilisateur et proposer du contenu publicitaire adapté. En cliquant sur Accepter, vous validez cette utilisation. Plus d'infos en cliquant ici

La Renault Twingo : créativité maximum !

La Renault Twingo : créativité maximum !

Pourquoi une voiture devrait attendre d'avoir 30 ans pour être ancienne et collector ? Les Peugeot 406 Coupé, Audi TT, Honda S2000 et autres bombinettes de la fin des années 90 vous prouveront le contraire. Mais il est aussi des petites autos, bien plus diffusées, qui ont toute leur place dans ce monde de la collection automobile. La Renault Twingo en est un parfait exemple. Si elle n'aura 30 ans que dans deux ans (oui des Twingo en Carte Grise Collection ma ptite dame) le fait qu'elle ait été si novatrice peut déjà la classer parmi les collectors. Vous voulez des arguments ? C'est parti !

La forme inédite de la première Twingo

La Twingo est donc révélée au salon de Paris 1992, millésime 1993. Cette petite auto doit remplacer... la Renault 4 ! Ce n'est pas une blague, la quatrelle a déjà plus de trente ans et c'est toujours la petite auto de la marque, sous la Clio qui a remplacé la Supercinq.

Mais si on remarque la Twingo c'est parce que, encore plus que la Renault 4 en son temps, elle est différente de tout ce qu'on trouve sur le marché. Faut se dire qu'en 1992 le segment du monospace en est à ses débuts. On connaissait les tri-corps, les bi-corps, le monospace est apparu... avec la Fiat 600 Multipla. Pour autant le segment a été délaissé et relancé par les vans comme le Plymouth Voyager (Chrysler chez nous) aux USA et le Renault Espace en Europe. Ce dernier tenait ses racines chez Matra. Et bien vous savez quoi ? La Twingo aussi puisque la Matra P41 de 1990 est la première à introduire la forme et le concept du monospace mais cette fois dans la catégorie des citadines.

Renault Twingo 1

Car la Renault Twingo est assurément une citadine. Avec 3,43 m de long c'est presque 30 cm de moins que la Clio et 20 de moins que la R4 ! L'équipe de Yves Dubreil a réussi son coup. Et l'équipe de Jean-Pierre Ploué a réussi le dessin, rondouillard, moderne et sympathique avec ce visage qui se dessine à l'avant.

Renault Twingo chez Renault ClassicFace avant de la Renault Twingo I

Un espace intérieur... dingue !

Le problème des petites autos c'est qu'elles sont petites... partout ! Pour la Twingo, Renault a bien pensé sa chose. Un exemple : le premier volant propose des branches concaves, pas top si on regarde l'ergonomie mais elles permettent de gagner de la place.

Mais c'est surtout à l'arrière que l'espace de la Twingo est intéressant. La banquette arrière est inclinable et rabattable faisant varier l'espace de 168 litres à 261 litres. Pour cela on avance ou on recule la banquette. Cela dépend beaucoup des occupants que vous y mettez mais justement, vous pouvez garder un semblant de coffre avec des adultes à l'arrière et malgré les 3,43 m ! À noter également qu'une fois la banquette enlevée là c'est Versailles. Le volume est de 1096 litres, plus qu'une R21 Nevada (oui on se replace dans le contexte hein). Et puis les sièges avant s'inclinent pour vous fournir une chambre de plus si besoin !

Pub signée Dingo

Côté technique on fait du neuf avec du très vieux !

Renault ne va rien réinventer côté technique pour sa Twingo. On va mettre le moteur à l'avant en position transversale et l'auto sera une traction. LA définition même d'une auto populaire depuis la Mini dont on vous parlait récemment. Par contre il est très étonnant de noter que le moteur des premières versions... c'est le cléon-fonte ! Oui la Renault Twingo remplace la Renault 4 en reprenant le même moteur. Avec 1239 cm³ et 55ch il est bien suffisant en envoyant la Twingo à 150 km/h (#mêmepaspeur).

Ce n'est qu'en 1996 que le D7F arrivera sur l'auto avec une cylindrée de 1149 cm³ mais une injection multipoint qui permet de gagner 3ch mais surtout plus d'un litre aux 100 km en conso ! D'autres versions arriveront avec des puissances de 60ch et le D4F de même cylindrée qui pointera son nez en 2000 se dotera de 16 soupapes et de 75 ch !

Un équipement dépouillé... qui va s'étoffer.

Vous vous souvenez de l'équipement de série de la Renault 4 ? Et bien la Twingo va presque débuter avec le même ! Vitres teintées, lunette arrière dégivrante, et pré-équipement radio (sans autoradio) sont les seuls équipements disponibles au départ. Côté finitions on est pas dans les 50 versions des modèles actuels. On compte quatre couleurs opaques rejointes par deux couleurs métalisées plus le noir. C'est light, mais côté intérieur c'est pire puisqu'on n'a pas le choix : deux tons de gris et accessoires et boutons verts. Du coup on a un seul prix aussi.

Intérieur d'une Renault Twingo de 1992

Évidemment tout cela s'étoffera au fur et à mesure. De nouvelles couleurs avec vernis métallisé sortent en 1995 et une seconde sellerie est disponible. Le toit ouvrant en toile puis vitré apparaît sur une série limitée avant de devenir une option. L'équipement le plus attendu arrivera en 1998 : l'anti-démarrage. Avant cela la Renault Twingo était régulièrement sur le podium des autos les plus volées en France !

Une sacrée carrière !

Lancée en 1992 la Renault Twingo va rester en production jusqu'en... 2007 ! Oui 15 ans de carrière et c'est énorme ! C'est simple chez Renault c'est sans commune mesure avec les modèles contemporains (9 ans pour la Clio I, 8 pour la R19, 10 pour la Safrane) et elle égale la carrière de la R16 mais n'arrive qu'à la moitié de celle de la R4.

Quatre phases vont se succéder, et elles même seront découpées en "collections". C'est par exemple lors de la 2e collection, en 1995 qu'apparaissent l'ABS ou l'Airbag, la 3e collection inaugure le nouveau moteur. La phase 2 en 1998 est l'occasion d'un restylage intérieur et extérieur. La phase 3 de 2000 améliore les barres antiroulis avec quelques changements cosmétiques. La phase 4 de 2004 sera la dernière, avec encore de menus changements.

Au total ce sont 2,478,648 exemplaires qui ont été produits quand elle s'arrête en Juin 2007... en Europe (fabriquée à Flins et Valladolid en Espagne). Mais il faut aussi signaler que la production continue à Envigado en Colombie et ce jusqu'en 2012 ! La Renault Twingo I aura eu 20 ans de carrière !

La Twingo, irremplaçable ?

Si Renault a attendu 15 ans pour remplacer sa Twingo c'est qu'elle faisait le job. Sa remplaçante a forci, est basée sur la plateforme de la Clio, aura des moteurs diesels et ne sera produite "que" 7 ans. Et les ventes seront en deçà de sa devancière. Certes le marché s'est renforcé et les autres constructeurs ont investi le segment. Mais les chiffres ne seront jamais les mêmes.

Du coup la Renault Twingo est un collector, surtout les modèles avec la douce mélodie du Cléon. On l'a déjà vue à Rétromobile en 2018 quand le losange fêtait ses 120 ans de mobilité, nul doute qu'on l'y reverra en 2022 !

Renault Twingo à Rétromobile 2018