Simca Aronde P60

La Simca Aronde, celle qui emmena l'hirondelle aux sommets

Simca est une marque qui est restée discrète en collection. Du coup on connaît peu son histoire et surtout celle du modèle qui a fait entrer la marque dans une autre dimensions : la Simca Aronde.

Après la guerre Simca reste très attachée à Fiat. Les Simca 6 et 8 sont dérivés de modèles produits à Turin. Quand Fiat met en chantier la 1400, du côté français on songe plutôt à avoir sa propre auto. C'est une chose rare : Simca ne l'a fait qu'avec la petite série des 8 1100 Coupé.

Première version : La Simca 9

L'histoire de la Simca Aronde commence le 31 Mai 1951 avec l'apparition de la Simca 9. Techniquement c'est une auto très conservatrice. Elle garde en effet le 1221 cm³ d'origine Fiat, déjà monté sur les précédentes Simca 8. Seule différence : une pompe à eau remplace le thermosiphon. Le moteur développe alors 45ch. La boîte 4 est commandée au volant. Côté forme la Simca 9 est une tricorps assez classique et compacte : 4m de long, 1,56 de large et 1,52 de haut.

Simca 9 Aronde

Si son nom de baptême est Simca 9, les pubs l'appellent vite Aronde. Ce mot signifie Hirondelle en patois et renvoie directement à l'emblème de la marque. Mais ce qu'on cherche surtout à mettre en avant c'est son appétit d'oiseau !

Le lancement est compliqué. Le pont, hérité de la Simca 8 est fragile et le nouveau tarde à arriver. Les amortisseurs ne tiennent pas dans le temps, pas plus que les peintures. Enfin le tissu des sièges est vite appelé "draps de déportés" à cause de sa teinte et de son motifs (dus à une erreur du fournisseur).

Les améliorations sont apportées petit à petit. En 1952 on propose des utilitaires, la Commerciale, break 2 portes entièrement vitré et la Messagère, tôlée. La Simca Aronde fait aussi parler d'elle à Montlhéry où elle abat "100.000 km à 100 à l'heure", raflant 37 records du monde, le tout sans préparation !

Simca 9 Aronde Commerciale

1954 : refonte discrète

Trois ans de service et la Simca 9 est déjà revue. La calandre perd son podium pour une moustache arrondie, entre autres détails esthétiques. Un pick-up bâché, la camionnette, fait son apparition, accompagnée à l'autre bout de la gamme par la Grand Large, un élégant coach avec grande lunette arrière.
L'année suivante l'Aronde "surbaissée" fait son apparition, en fait elle se chausse de roues de 14" au lieu des 15" et modifie ses trains roulants. En fin d'année, les autos reçoivent (enfin !) le nouveau moteur Flash.

Fait notable : grâce à son Aronde, Simca est alors le deuxième constructeur français, derrière Renault, mais devant Citroën, Peugeot et Panhard !

Simca 9 Aronde 1954-1956

La première Simca Aronde

Finie la Simca 9 ! En 1956 débarque la ligne Océane et l'auto est officiellement appelée Simca Aronde. La ligne se démarque donc par des aileron sur les ailes arrière, très américains, et une calandre en accent circonflexe. Le nouveau moteur Flash est généralisé. Évolution du précédent, il cube 1290 cm³ avec des puissances s'étalant de 45 à 57 ch.

Simca Aronde 1956-1959

En 1956 la Simca Aronde devient l'auto la plus vendue en France ! Les versions haut de gamme, Rue de la Paix, Élysée, ont la cote et reçoivent souvent des améliorations.

Peu de nouveautés arrivent par la suite si ce n'est l'apparition de la Montlhéry qui surfe sur une nouvelle série de records. La Simca Aronde fait plus que jamais partie du paysage automobile, même si la Renault Dauphine a repris la tête des ventes.

La Simca (Aronde) P60

En 1959 la Simca Aronde ne s'appelle déjà plus Aronde mais officiellement Simca P60. Le 60 annonce la décennie à venir tandis que le P met en avant la personnalisation : 32 choix de couleurs et de teintes pour 12 carrosseries différentes ! Les citadines récentes peuvent se rhabiller. La ligne est totalement revue, la calandre circonflexe est abandonnée pour une grille "baleine" tandis que les ailerons arrière sont encore plus prononcés !

Simca Aronde P60

La gamme est toujours aussi large, en fait seules les plus haut de gamme reçoivent la nouvelle carrosserie la première année. Petit à petit elle se généralise. En 1960 on passe le cap de la millionième Simca Aronde produite !
La voiture n'est plus toute jeune mais on la dynamise sans cesse. En 1961 débarque le moteur Rush qui garde une cylindrée de 1290 cm³ mais tourne sur 5 paliers ! Il gagnera en puissance les années suivantes mais à partir de 1962 les modèles disparaissent, utilitaires et haut de gamme en premier.

En Mai 1963 la Simca 1300 remplace l'Aronde sur les chaînes tandis que Chrysler prend le contrôle de Simca. 1.442.155 Aronde auront été produites, propulsant Simca dans une autre dimensions.

La Simca Aronde en collection

Comme toutes les Simca, les Aronde sont des autos qui sont recherchées par des connaisseurs. On s'aventure rarement vers une Aronde pour un premier modèle... sans avoir de passé avec la marque. Ces populaires sont relativement abordables et on trouvera de beaux modèles sous la barre des 5000 €. Attention cependant aux pièces : un seul pro propose un catalogue décent pour les Simca et les prix sont en rapport.

Vous avez une Aronde et voulez en acheter une autre (quand on aime hein...), évaluez son prix avec notre outil dédié, c'est par ici.

Simca Aronde

Articles sur le même thème

La Simca 5, notre petite souris nationale

La Simca 5, notre petite souris nationale

9 Oct 2019
Les Simca 1000 Coupé et 1200 S "Coupés Bertone" et mécanique française

Les Simca 1000 Coupé et 1200 S "Coupés Bertone" et mécanique française

3 Jun 2021
De la 4CV à la Clio, quelles ont été les reines du marché français ?

De la 4CV à la Clio, quelles ont été les reines du marché français ?

16 Sep 2021
La Simca 1000, une belle carrière pour des modèles très variés

La Simca 1000, une belle carrière pour des modèles très variés

25 Nov 2021
La Lancia D50, c'est aussi une Ferrari D50

La Lancia D50, c'est aussi une Ferrari D50

20 Nov 2019
Le Romeo : quand Alfa faisait des utilitaires

Le Romeo : quand Alfa faisait des utilitaires

3 Jan 2020