Matra Bagheera

Matra Bagheera, un concept avec un truc en plus

Vous cherchez un coupé, français, original avec un petit plus. Ne cherchez plus, vous l’avez trouvé avec les Matra Bagheera et Murena. C’est à cette première, celle qui lança le concept, qu’on s’intéresse et on vous raconte son histoire.

De la Djet à la 550

Pour replacer la Matra Bagheera dans son contexte, on peut déjà signaler que ce n’est pas le premier coupé de la marque. Au moment de se lancer dans l’automobile de route, c’est en rebadgeant le Djet de René Bonnet que Matra venait d’absorber, que le constructeur de Romorantin se mettait un pied à l’étrier. Ensuite c’est avec la 530 et son V4 Ford en position centrale arrière que la marque continue. Mais le succès n’est pas celui escompté.

On cherche alors un concept innovant pour celle dont le projet porte le numéro 550. Les coupé 2+2 ne sont pas du tout pratiques, les deux places arrière étant souvent inexploitables. En plus, cette architecture se marie mal avec la position centrale du moteur et une longueur qu’on veut contenir à 4m. Du coup, son “petit plus” ce sera cette troisième place à l’avant, pas très large mais bien plus pratique que des minis strapontins à l’arrière.

Côté mécanique, Matra vient de se lier avec un des 4 grands constructeurs français. C’est donc le 4 cylindres “Poissy” de Simca qui va se loger dans l’auto. Pour être précis, c’est celui de la 1100 Ti avec 1294 cm³, il sort 84ch et 108 Nm de couple. La boîte 4 vient avec et on transmet donc la cavalerie aux roues arrière.

On habille le tout avec une carrosserie étudiée dont le Cx n’est que de 0,33. C’est un allié certain face à la puissance relativement modeste et les formes plates et simplifiées au possible sont dans l’air du temps.

éclaté Matra Bagheera

La Matra Bagheera arrive

Finalement nommée Bagheera, c’est en Avril 1973 que la voiture est dévoilée. Les commandes sont ouvertes et les premières livraisons se font en Juillet, quelques semaines à peine après la victoire de la MS670 aux 24h du Mans. Un magnifique coup de pub ! Deux finitions sont proposées. Celle de base propose des jantes à voile ajouré et un intérieur uni, l’autre propose un intérieur bicolore, des jantes alu, une lunette arrière dégivrante, des ceintures à enrouleur ou des vitres teintées.

Matra Baghera

Bagheera

Après la sortie, on laisse la Matra Bagheera se faire sa place. Après 11.118 autos sur le premier millésime, on innove pour 1975. D’abord avec la Courrèges, une série limitée étudiée avec le couturier du même nom. Elle est facile à reconnaître avec le logo apposé sur la portière, une livrée blanche satinée et un intérieur plus luxueux.

Bagheera Courrèges

Intérieur Bagheera Courrèges

On note aussi l’apparition de la Matra Bagheera S. Elle garde bien un Poissy sous le capot, mais un moteur plus gros, un 1442 cm³ de 90ch. L’équipement est également revu à la hausse.

Cependant les ventes ne repartent pas vraiment et en Juillet 1976, pour l’année modèle 1977, on présente la deuxième série de la Matra Bagheera. À l’extérieur elle est reconnaissable à son pare-chocs noir enveloppant, à sa vitre de custode agrandie et à ses phares issus de la Chrysler-Sunbeam. On note aussi la grille de capot qui disparaît. Par contre les motorisations ne changent pas et les finitions non plus.

Matra Bagheera Serie 2

Le changement arrive cependant en 1977 avec la disparition de la version Courrèges, remplacée comme modèle haut de gamme par la Matra Bagheera X. Le moteur est celui de la S, les jantes en alliage, la peinture peut être métallisée, l’intérieur est revêtu de velours, la planche de bord et les panneaux de porte de liège !

Bagheera X

Intérieur Bagheera X

En 1979 la Matra Bagheera voit ses dernières évolutions. Le tableau de bord est redessiné et les versions de base passent également au 1442 cm³. Une série limitée Jubilé est proposée pour célébrer le titre de voiture de l’année de la “cousine” Talbot Horizon.

Le dernier millésime de la Matra Bagheera sera celui de 1980. On termine la carrière avec 47.796 exemplaires produits alors que la Murena s’apprête à reprendre le concept en le modernisant.

La Matra Bagheera U8

Impossible d’évoquer la Matra Bagheera sans parler de la version U8. Présentée en 1973, elle ne verra jamais les chaînes de production. C’est sa motorisation qui est innovante puisqu’elle fait appel à un moteur de Simca 1100 Ti et un de 1000 Rallye 2 (qui ne tournent pas dans le même sens) reliés par une chaîne et permettant d’atteindre 168 ch ! En plein choc pétrolier cette motorisation sera bien testée mais sa consommation interdira sa mise en production.

Matra Bagheera U8

Moteur Bagheera U8

Vous avez une Matra Bagheera ? Vous souhaitez la vendre ? Alors utilisez notre outil de pricing pour recevoir rapidement une estimation.

 

Articles sur le même thème

Une nuit en enfer avec la Matra M630…

Une nuit en enfer avec la Matra M630…

9 Apr 2020
Tour de France Automobile 1970, 1971 : Quand les Sports Prototypes s’invitent à la fête.

Tour de France Automobile 1970, 1971 : Quand les Sports Prototypes s’invitent à la fête.

2 Jul 2021