Mecanicus utilise les cookies afin d'améliorer votre expérience utilisateur et proposer du contenu publicitaire adapté. En cliquant sur Accepter, vous validez cette utilisation. Plus d'infos en cliquant ici

Inscrivez-vous

Vous avez déjà un compte? Connectez-vous

Connexion

Vous n'avez pas de compte? Inscrivez-vous

Paul Bracq, le dessinateur de la Pagode, la Sharknose mais aussi de mobilier d'intérieur !

Après vous avoir emmené au Musée de l'Aventure Peugeot et dans ses réserves avec deux belles vidéos (le live Une Nuit Au Musée est là, les réserves avec François Allain sont ici), Mecanicus va vous parler en détail de plusieurs autos emblématiques de la marque au lion. On commence dès aujourd'hui avec la Quasar, un prototype qui a marqué. Son style extérieur est signé Gérard Welter mais pour ce qui est de l'intérieur, on le doit à une autre légende du design français (et allemand) : Paul Bracq, dont on vous parle ici.

Paul Bracq chez Mercedes

Né en 1933, Paul Bracq rentre en 1950 à la prestigieuse école Boulle, une référence dans l'art et le design. Il en sort en 1953 et trouve un premier emploi dans le design aux côté de Philippe Charbonneaux. La fibre automobile est déjà bien présente et le voilà ensuite engagé chez Citroën pour quelques temps. Après son service militaire, c'est en Allemagne qu'il trouve un employeur : Mercedes-Benz. Ses premiers travaux portent sur les Heckflosse, les berlines produites entre 1959 et 1972 ! En 1963 sont dévoilées deux des autos sur lesquelles il va se faire un nom. Tout d'abord la 600, une imposante limousine qui deviendra le symbole des puissants de ce monde. Mais c'est surtout l'année où est révélée la Pagode. De son vrai nom 230 SL (W113), elle doit son surnom au dessin de son hard-top, en forme de Pagode dont le dessin final (mais pas l'idée) revient à Paul Bracq.  Il restera chez Mercedes jusqu'en 1967. Ses dernières études seront utilisées pour les W114 et W115 sorties l'année suivante.

Bref retour en France

Paul Bracq revient ensuite en France. Il va notamment travailler chez Brissonneau et Lotz. En plus des applications industrielles (et une collaboration de Bracq au dessin du premier TGV), l'automobile est de nouveau au centre de ses études. Il dessinera un prototype de Simca 1100 Coupé ainsi qu'une étude de voiture de sport basée sur la BMW 1600. Ce projet est bien avancé quand le carrossier français cesse ses activités automobiles.

Paul Bracq revient en Allemagne

En 1970 après la fin de l'aventure Brissonneau, Paul Bracq capitalise sur le lien avec BMW pour rentrer au bureau du style du constructeur allemand à Munich. Il en est tout simplement le directeur ! Ses dessins vont marquer la production de BMW et il y dessinera les Sharknoses, les BMW Serie 5 E12, Serie 3 E21, Serie 6 E24 et Serie 7 E23. Des autos qui participeront à définitivement installer BMW à la position que le constructeur allemand tient toujours. Mais sa création la plus spectaculaire, c'est le prototype BMW Turbo de 1973. Si l'auto n'est pas produite telle quelle, c'est clairement l'inspiratrice de la BMW M1. L'aventure BMW sera néanmoins relativement courte puisque Paul Bracq quitte la bavière en 1974.

La Serie 5 E12

La Serie 3 E21

Paul Bracq entre chez Peugeot

En 1974, Paul Bracq rentre de nouveau chez un constructeur français, Peugeot en l’occurrence. Sauf que là il ne sera pas directeur du bureau du style. En fait il effectuera un travail que certains pourront qualifier de travail de l'ombre. C'est en effet sous sa direction que sont dessinés les intérieurs des autos au Lion. Il commencera par la 604 et enchaînera avec les Series 05 : 305, 505, 205, 405 et 605 avant de travailler également sur deux des 06 et les plus emblématiques : la 206 et la 406 ! Une collaboration qui durera plus de 20 ans et se termine en 1996 quand il prend sa retraite. C'est à ce titre qu'on le retrouve également comme signataire des intérieurs des concepts de Sochaux, dont les tous premiers, Quasar et Proxima, tous deux basés sur la 205 T16. L'extérieur hallucinant est dû aux équipes de Gérard Welter mais les intérieurs également marquants et bien équipés sont de son fait. https://youtu.be/937bI3oiN7E

L'intérieur de la Peugeot 604

Paul Bracq et son héritage

Paul Bracq a maintenant 86 ans mais son héritage demeure entier. Son fils et sa fille en sont de beaux exemples puisqu'ils dirigent les Ateliers Paul Bracq spécialisés dans la restauration... des Mercedes Pagode ! On retrouve sur leur site et leur facebook des pépites concernant l'histoire du designer. Il a également continué de dessiner pendant des années, signant des affiches pour de belles manifestations (les 48 Heures Automobiles de Troyes par exemple) et a été jury de Concours d'Élégance en France et à l'étranger.

Commentaires

Vous devez être enregistré pour pouvoir commenter.

Se Connecter