Self-parking car

Self-Parking car

Self-Parking car

Qui n’a jamais galéré sur un créneau? Aujourd’hui, me direz-vous, on ne se pose plus la question puisque l’électronique, omniprésente, nous vient en aide pour réussir parfaitement un créneau sans difficulté aucune. Même si la fonction d’aide au stationnement peut nous sembler récente, elle n’en est en aucun cas une innovation nouvelle.
En effet, Brooks Walker, inventeur californien, en a jeté les bases idéologiques dès les années 1930. Mais que se cache t'il derrière ce système sans électronique baptisé, par son inventeur, Fifth-wheel drive?

Comment ça fonctionne ?

Cette solution, élaborée pour le stationnement parallèle, met en œuvre une cinquième roue uniquement destinée au stationnement. Le mécanisme utilise un système hydraulique avec pompe et d’engrenages pour pousser la roue de secours de la voiture sur le sol et ainsi soulever les roues arrières permettant à l’arrière de pivoter de gauche à droite, ce qui facilite le stationnement parallèle ou les manœuvres dans les espaces restreints. Une simple manivelle sur le tableau de bord permettait d’abaisser la roue au sol et une fois la voiture garée, un autre interrupteur permettait de la remettre dans sa position initiale.
Le conducteur pouvait ainsi manoeuvrer sa voiture pour entrer et sortir d’une place de stationnement en la faisant pivoter radialement.

Self-parking car

Le véhicule utilisé par Brooks Walker pour tester son prototype de cinquième roue motrice était sa propre Packard Cavalier.
Voici un film démontrant l’efficacité du concept : Packard Self-Parking Car, 1933
Lorsque son prototype a fonctionné parfaitement pour lui, il en a fait la démonstration dans de nombreux salons de l’automobile.
Voici d’ailleurs ce qu’a rapporté un journaliste à propos de cette innovation :
“Avec des voitures de plus en plus grandes et des places de parking de plus en plus petites… un inventeur a mis au point quelque chose pour soulager le mal de tête de l’automobiliste.”

Un flop ?

Alors que de nombreux experts automobiles promulguent que tous les problèmes de stationnement disparaissent si vous ajoutez une cinquième roue à votre véhicule, personne ne sait pourquoi ce concept n’a jamais décollé.
Même si cette invention a bénéficié d’une bonne dose de publicité, et d’un prototype fonctionnel en bonne et due forme présenté à bon nombre de personnes, les grandes entreprises automobiles n’ont pas adhéré au concept. Les coûts de production élevés et le manque d’espace dans le coffre y ont sans doute pour quelque chose ; à moins que les constructeurs aient manqué de prévoyance? Nous ne le saurons jamais.
Quoi qu’il en soit, Brooks Walker n’était pas prêt à renoncer à son invention. Un brevet pour ce concept a été déposé le 21 mars 1932 et accordé seulement le 6 décembre 1938, soit six ans après. Le brevet décrit les subtilités de la cinquième roue dans le véhicule et sa fonction.

Perfectionnement

Après cet épisode, Walker a installé son mécanisme de stationnement sur une Cadillac de 1951. Il l’a appelé Park Car et a également mentionné que les mécaniciens pouvaient adapter ce système à n’importe quelle voiture de l’époque. Prenant la puissance de l’arbre de transmission, la roue de secours fait pivoter l’arrière de la voiture pour la dégager ; la roue de secours se rétracte ensuite pour laisser le conducteur partir.
Cette étincelle de génie a rapproché Walker de son objectif de faire de son système d’auto-stationnement, un kit à boulonner qui pourrait être appliqué à n’importe quelle voiture sans modifier sa structure de base.

The 1950’s Fifth Wheel Parking Concept

Le magazine Life a même présenté ce concept dans son numéro du 17 novembre 1952 rapportant que Walker estimait le coût de production de chaque dispositif à environ 175$.

Conclusion

Brooks Walker a continué à perfectionner son mécanisme de stationnement jusqu’aux années 1970, date de son décès.
Sa solution de stationnement avant-gardiste n’a malheureusement pas été mise en œuvre à grande échelle. Sa vision d’un stationnement plus facile a été concrétisée sur les voitures d’aujourd’hui. La prochaine fois que vous utiliserez votre système d’aide au stationnement pour vous garer, n’oubliez pas que c’est lui qui a lancé les bases de ce concept.

Articles sur le même thème

Coup d'oeil dans le rétro #21 - L'histoire de Louis Renault - Partie VII

Coup d'oeil dans le rétro #21 - L'histoire de Louis Renault - Partie VII

8 Feb 2021
Coup d'oeil dans le rétro #23 - David Warburton, une passion anglaise !

Coup d'oeil dans le rétro #23 - David Warburton, une passion anglaise !

8 Mar 2021
Alfred Neubauer : le premier des team manager

Alfred Neubauer : le premier des team manager

5 Apr 2021
Maurice Trintignant : De Tazio Nuvolari à Jim Clark, 28 ans derrière un volant.

Maurice Trintignant : De Tazio Nuvolari à Jim Clark, 28 ans derrière un volant.

4 May 2021
Les véhicules radiologiques

Les véhicules radiologiques

10 May 2021
Morgan : quand l’artisanat fait de la résistance.

Morgan : quand l’artisanat fait de la résistance.

4 Jul 2022