Le Mauto à Turin

Turin, la capitale italienne de l'automobile

Vous le savez peut-être, mais on vous donne rendez-vous Mercredi pour un magnifique live. On sera en direct, sur notre page facebook, depuis le MAUTO, le Musée National de l’Automobile de Turin, vous aurez toutes les infos par ici. Ce n’est pas la première fois que nous nous rendons à Turin, et peut-être pas la dernière puisque cette ville italienne est animée d’une vraie histoire automobile… une histoire qui n’est pas encore totalement écrite !

L’industrie automobile à Turin

L’automobile et Turin c’est une longue histoire. Comme les États-Unis ont Détroit, l’Italie a Turin. Par contre, contrairement à la ville américaine, Turin a eu une concurrence interne assez féroce avec Milan où ont été créées les marques Alfa Romeo, Iso, Isotta Fraschini et qui est le fief de Pirelli.

Avant de parler d’industrie, il faut quand même signaler que l’Automobile Club d'Italia est né Automobile Club de Turin en 1898.

Ensuite, c’est dans cette ville qu’est créée en 1899 la société Fiat (qui veut quand même dire Fabbrica Italiana Automobili Torino) par divers investisseurs autour de Giovanni Agnelli et ça va être le point de départ de la culture automobile de la ville. Comme avec tout constructeur automobile, nombreux sont les sous-traitants qui vont se créer et vivre des commandes du géant.

La première Fiat

En 1906 c’est Vincenzo Lancia qui lance la marque à son nom. Actionnaire de Fiat au tout début, il profite de l’éco-système automobile naissant dans la ville pour lancer sa propre marque… qui finira par être rachetée par Fiat !
Autre marque Turinoise, Abarth. Le petit préparateur qui a commencé par travailler chez Cisitalia s’installe très vite à Turin, au plus près des usines Fiat qui lui fournissent ses “bases” de travail. Là encore, on parle d’une marque qui sera totalement absorbée par le géant Fiat quelques années plus tard.

En plus, des constructeurs, nombreux sont les carrossiers à s’être établis à Turin. Ainsi, la famille Farina, avec les Stabilimenti puis avec l’atelier de “Pinin” sont les plus connus, mais ils sont loin d’être les seuls. On compte également dans les rangs des carrossiers turinois les Vignale, Allemano, Ghia et Boano !

Dans les locaux de Pininfarina près de Turin

L’automobile à Turin de nos jours

Dire que l’Automobile est toujours très présente à Turin de nos jours est un euphémisme ! La ville a compté 7 usines Fiat. En réalité, il en reste peu. Commençons donc par celle encore en activité : l’énorme centre de Mirafiori en service depuis 1939. Elle était alors située en périphérie de la ville... Ce sont 200 hectares qui sont occupés par l’usine qui produit notamment les Fiat 500. Mais ce n’est pas tout, c’est là qu’on retrouve le siège de New Holland, le groupe de machinisme agricole qui a notamment repris les activités de Ford ou de Fiat Agri. L’usine de Mirafiori abrite également les locaux d’Abarth.

Usine Fiat Mirafiori

Concernant les véhicules anciens, Mirafiori est également l’endroit où sont stockées les archives du groupe Fiat, qu’elles soient documentaires… ou automobiles. S’il n’est toujours pas ouvert au public, bien que ce soit un projet qui a déjà quelques années, le FCA Heritage Hub est une sorte de musée interne dédié aux marques turinoises du groupe, c’est-à-dire Fiat, Lancia et Abarth puisqu’il existe un autre musée pour Alfa du côté de Milan.

Si vous ne connaissez pas les lieux, on vous invite à les découvrir en vidéo avec notre toute première Nuit au Musée.

Notre première édition était au FCA HERITAGE hub, retrouvez la en cliquant ici 

L’énorme usine toujours en activité est en fait située à un kilomètre à vol d’oiseau de la plus célèbre des usines Fiat : le Lingotto. Construite entre 1916 et 1923, c’est alors un joyau industriel. Toute en longueur, plus de 500 m au total, les autos sont construites à partir du rez-de-chaussée et grimpent dans les étages grâce à une rampe hélicoïdale. Tout à la fin, elles accèdent au toit qui accueille un anneau d’essai qui valide leur construction.

Lingotto

Trop petite, l’usine est progressivement délaissée pour Mirafiori, entre autres, et ferme ses portes en 1982. Mais comme l’endroit est un symbole, il est réhabilité, non pas en musée, mais en centre des expositions. Fiat y a toujours des bureaux, mais partage le bâtiment avec un centre commercial, un hôtel et un auditorium !

On avait d’ailleurs pu rouler sur le toit, au moment de l’essai de la Fiat 500, admirez la vidéo !

VIDEO FIAT 500

Enfin, comment parler de l’automobile d’aujourd’hui à Turin sans évoquer le MAUTO qui nous accueillera mercredi soir ? La collection du Musée n’est pas jeune puisque l’Automobile Club de Turin et l’association des constructeurs automobiles lancent l’idée d’un musée en 1932 ! Il faudra du temps pour créer la collection et encore plus pour voir sortir de terre le bâtiment actuel en 1960. Entièrement revu entre 2007 et 2011, sa collection abrite environ 200 autos que vous pourrez découvrir en live, mercredi. Pour ne pas le rater, toutes les infos sont là !

Une Nuit au Musée #4