Mecanicus utilise les cookies afin d'améliorer votre expérience utilisateur et proposer du contenu publicitaire adapté. En cliquant sur Accepter, vous validez cette utilisation. Plus d'infos en cliquant ici

Inscrivez-vous

Vous avez déjà un compte? Connectez-vous

Connexion

Vous n'avez pas de compte? Inscrivez-vous

Inscrivez-vous

Vous avez déjà un compte? Connectez-vous

Connexion

Vous n'avez pas de compte? Inscrivez-vous

Jaguar XJ12C Broadspeed

Jaguar XJ12C BroadspeedEn mars 1976, Leyland Cars a annoncé que la marque Jaguar allait revenir dans le monde des courses internationales avec son projet de dis ...

Jaguar
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Home
Histoire
Images
Videos
Articles

Jaguar XJ12C Broadspeed

En mars 1976, Leyland Cars a annoncé que la marque Jaguar allait revenir dans le monde des courses internationales avec son projet de disputer le championnat européen des voitures de tourisme avec deux XJ12C 5.3 coupé, qui devaient être conduites par Derek Bell/David Hobbs et Andy Rouse/Steve Thompson. Les voitures ont été construites sous contrat par Broadspeed Engineering Ltd, un préparateur aguerri, fondé par Ralph Broad, qui avait déjà remporté quelques succès en faisant campagne avec des MkI BMC Minis et des Ford Cologne Capri.

Les XJ12C ont été allégées et renforcées. La carrosserie est élargie et le V12 est quant à lui préparé, développant désormais près de 560 ch.

Malgré les efforts des pilotes et des ingénieurs, les voitures ont connu des malheurs et des défauts de fiabilité et la saison 1976 s'est terminée sur une déception. En 1977, deux nouveaux coupés légers ont été construits pour concurrencer les voitures BMW 3.0 Litre CSL plus légères, mais là encore, Derek Bell et Andy Rouse, ainsi que les nouveaux pilotes John Fitzpatrick et Tim Schenken, n'ont pas pu surmonter les problèmes de fiabilité qui découlaient d'un sous-investissement chronique et 1977 a été une répétition de la déception de l'année précédente. Avec de nouvelles réductions de financement à l'horizon, British Leyland a cessé son soutien après seulement deux saisons de course et a ainsi mis fin à la brève mais colorée ère du Broadspeed XJ12C.

Articles

Aucun article n'est lié à cette fiche pour le moment