Lamborghini Miura -  Roadster
Lamborghini Miura -  Roadster
Lamborghini Miura -  Roadster
Lamborghini Miura -  Roadster
Lamborghini Miura -  Roadster
Lamborghini Miura -  Roadster
Lamborghini Miura -  Roadster
Lamborghini Miura -  Roadster

Lamborghini Miura - Roadster

La Miura P400 Roadster, fut présentée au Salon de l'automobile de Bruxelles en 1968. Conçue et construite par Bertone comme un concept car, cette version ouverte n'était ...

Lamborghini

Résumé

Histoire

Histoire de la Lamborghini Miura - Roadster

La Miura P400 Roadster, fut présentée au Salon de l'automobile de Bruxelles en 1968. Conçue et construite par Bertone comme un concept car, cette version ouverte n'était pas simplement une Lamborghini Miura modifiée, contrairement à la 350 GTS présentée par Touring quelques années plus tôt. La Miura Roadster fut presque entièrement redessinée, c'était une tout autre voiture.

Lamborghini Miura -  RoadsterLamborghini Miura -  RoadsterLamborghini Miura -  Roadster

La partie arrière complète de la voiture fut entièrement revue et modifiée : les persiennes arrière couvrant le moteur furent retirées et les feux arrière ont été changés. Les échappement passaient désormais par la grille inférieure. Diverses petites modifications furent également effectuées sur la partie arrière de la Miura originale. La ligne de toit fut abaissé de 3 cm et l'angle d'inclinaison du pare-brise fut ajusté. Tout ce travail s'avérait nécessaire pour éliminer les turbulences à 300 km/h. On peut également noter que les prises d'air derrière les vitres latérales étaient plus grandes que sur la Miura d'usine pour permettre un meilleur refroidissement du compartiment moteur, de même que le spoiler arrière "intégré", plus grand que la normale. Bertone est même allé jusqu'à renforcer le châssis de leur Miura pour compenser le manque de rigidité dû à l'absence de toit. Enfin, l'inclinaison particulière du pare-brise obligea Bertone à supprimer les vitres latérales, celles d'origine ne pouvaient plus être utilisées.

L'intérieur a également dû être modifié, principalement parce que les interrupteurs de la console supérieure de la Miura devaient être repositionnés (ils se retrouvaient sur la console centrale). Le volant Bertone présentait une grande similitude avec celui du Marzal et du prototype Espada, deux autres concept car construits par Bertone.

La Roadster arborait une teinte bleu azur métallisé brillante, tandis que l'intérieur fut recouvert d'un cuir teint en magnolia (presque blanc) (comme sur la première 350 GTV). L'impact de ce concept car à Bruxelles et plus tard à Genève fut impressionnant et l'auto fit sensation. Cela devait toutefois rester strictement exceptionnel. De nombreux propriétaires demandèrent alors une Miura Roadster à l'usine, mais Automobili Lamborghini SpA ne livra jamais officiellement de Miura Roadster. De plus, aucune réplique ne fut construite.

La Miura Roadster est également connue sous le nom de Miura Spider ou Miura Spyder, mais sa dénomination officielle demeure Miura Roadster. La voiture originale fut vendue à l'ILZRO en 1969, l'International Lead and Zinc Research Corporation, une société qui fournit divers métaux à l'industrie automobile comme l'aluminium, le zinc et différents alliages.

L'ILZRO décida d'acheter une Miura quelque temps auparavant pour la reconstruire en utilisant ses propres métaux et alliages afin de présenter sa technologie sur divers salons automobiles dans le monde entier, mais Lamborghini déclina la demande. Cependant, avec le Miura Roadster, une occasion exceptionnelle se présentait. Ce n'était pas une voiture de série, donc avec Bertone et Lamborghini, l'ILZRO ont pu faire tout ce qu'ils souhaitaient.

Le châssis numéro 3498 a été complètement démonté dès son arrivée à New York, toutes les pièces possibles ont été remplacées par des pièces zinguées, chromées, polies ou refabriquées avec du métal (comme du plomb !) fabriqué ou distribué par l'ILZRO. Parmi ces pièces figuraient les corps de carburateur, les empilages de carburateurs, le capot moteur, les couvercles de transmission, la pompe à huile, les boîtiers de filtre, le système d'échappement, le radiateur, les interrupteurs intérieurs, le volant, les roues elles-mêmes et les pare-chocs avant et arrière.

Ces modifications ont toutes été dirigées par John Foster, qui était en fait un concepteur pour Ford. Mais le résultat fut assez saisissant. La Roadster Miura fut renommée en Zn75, un show car ILZRO.

Bertone utilisait généralement des couleurs vives et des détails noirs contrastants comme sur le prototype original du Roadster Miura, mais la Zn75 présentait des détails chromés et fut peinte dans un vert métallique vaporisé sur une base métallique noire donnant une étrange couleur vert foncé perlé (vert doré irisé), avec un revêtement en cuir brun contrastant. Elle avait un aspect totalement différent de la plupart des Miura que l'on pouvait voir.

Le nouveau nom fut tiré du tableau périodique des métaux utilisé pour cette modification. La Zn75 est apparue pour la première fois en mai 1969, après quoi elle fut transportée par avion dans le monde entier pour être présentée à divers salons automobile ainsi qu'à des entreprises du secteur automobile du monde entier. Elle continua à attirer l'attention partout où elle passait, ne laissant personne indifférent. Lorsque sa mission prit fin, la Miura Zn75 fut vendue aux enchères à S.F. Radtke, le vice-président exécutif de l'Ilzro à l'époque.

Fin 1980, la Miura Zn75 fut entièrement restaurée par Synthetex Inc. et fut évaluée à 186 000 dollars lorsque M. Radtke en fit don au Musée des transports de Brookline dans le Massachusets, aux États-Unis, en février 1981. La Miura fut par la suite exposée dans ce musée pendant une longue période où elle fut proposée à la vente pour seulement 50 000 $. Elle fut restaurée pour le musée par J. Geils de KTR Engineering qui faisait partie du conseil d'administration du musée.

Après la restauration, la voiture fut adjugée lors d'une vente aux enchères à un inconnu pour un montant supposé de 200 000 dollars. Plus tard, le Roadster fut de nouveau proposé aux enchères, acquise par David Joliffe du groupe britannique Portman, dans l'intention de créer un musée Lamborghini. Cependant, la Miura Zn75 fut cédée à un collectionneur japonais, qui l'a de nouveau vendue à un propriétaire en France avant qu'elle ne parte finalement aux États-Unis.

Elle appartenait à un promoteur immobilier basé à New York, Adam Gordon, qui a décida de faire restaurer la voiture aux spécifications du Salon de Bruxelles de 1968 par le célèbre spécialiste de Miura, Gary Bobileff, à partir de 2006.

La restauration totale de la Lamborghini unique prit prendre environ deux ans avant qu'elle ne soit à nouveau présentée dans sa livrée originale de 1968 au Concours d'élégance de Pebble Beach 2008, où elle remporta le second prix. Elle fut d'ailleurs présentée sur scène par Valentino Balboni. En 40 ans, la Lamborghini Miura Roadster ne comptait que 7 444 km au compteur.

Fin 2008, l'unique Miura Roadster fut mise en vente via Simon Kidston, sans qu'aucun prix ne soit mentionné. S'agissant de la plus importante Miura existante, elle pourrait même être la plus importante Lamborghini jamais construite avec le prototype 350GTV. Durant la restauration, toutes les pièces de l'ILZRO Zn75 ont été méticuleusement retenues afin de conservait toute son l'originalité.

En 2013, CNN fit expertisé cette Lamborghini très spéciale par Hagerty Insurance pour une valeur située entre 8 000 000 et 10 000 000 $, faisant d'elle la Lamborghini la plus exclusive jamais construite. À titre de comparaison, Hagerty Insurance évalua la 350GTV à "seulement" 3 500 000 à 5 000 000 $.

De nombreux propriétaires de Miura ont demandé à l'usine de leur construire un Roadster. Mais Lamborghini n'a jamais eu l'intention de produire une variante ouverte, d'abord parce qu'elle serait trop cher de la rendre utilisable sur route mais aussi que l'absence de toit fragilisait la rigidité de la carrosserie. L'usine refusa donc en toute logique l'ensemble des demandes. Cependant, certains propriétaires ont fait modifier leurs Miura dans des ateliers en répliques de Roadster, en retirant simplement la partie du toit au-dessus de l'habitacle. Pour autant, ces "conversions" ne présente pas le pare-brise incliné, ni les prises d'air spécifiques.

Images

Lamborghini Miura -  RoadsterLamborghini Miura -  RoadsterLamborghini Miura -  RoadsterLamborghini Miura -  RoadsterLamborghini Miura -  RoadsterLamborghini Miura -  RoadsterLamborghini Miura -  RoadsterLamborghini Miura -  Roadster

Estimation

Utiliser notre technologie unique pour connaître le vrai prix de marché de sa voiture