Mecanicus utilise les cookies afin d'améliorer votre expérience utilisateur et proposer du contenu publicitaire adapté. En cliquant sur Accepter, vous validez cette utilisation. Plus d'infos en cliquant ici

Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus

Lancia LC1 - Group VI

La fin des années 70 fut marquée par un retour à la compétition sur piste de Lancia, une première depuis des décennies pour la firme italienne. Au cours des années précéden...

Lancia
Home
Histoire
Images
Videos
Articles

La fin des années 70 fut marquée par un retour à la compétition sur piste de Lancia, une première depuis des décennies pour la firme italienne. Au cours des années précédentes, le constructeur italien avait connu un grand succès dans les rallyes avec des voitures comme la Fulvia et la Stratos. Responsable de ce retour fructueux, la Beta Montecarlo "groupe 5" avait encouragé Lancia à se lancer dans la conception d'un prototype "Groupe 6" pour la saison 1982.

Bien que le passage au Groupe 6 semblait être la suite logique au Groupe 5, l'introduction du Groupe C a rendu les voitures du Groupe 6 pratiquement obsolètes en 1982. Afin d'assurer des grilles complètes, les premières voitures ont été autorisées à participer aux épreuves du championnat du monde, mais en guise de compromis, les points ne comptaient que pour le championnat du pilote et non pour celui du constructeur. Quelle chance pour Lancia. Dès lors, les jours de la Lancia LC1 était d'ores et déjà comptés : il était évident qu'elle ne pourrait courir qu'une seule saison.

Le châssis du LC1 a été conçu et construit par le très réputé Giampaolo Dallara dans son usine de Parme, en Italie. La monocoque fut conçue de la même manière qu'une Formule 1 de l'époque et ne pesait que 55 kg ! Elle fut construite à partir de tôles d'Avional (alliage d'aluminium) avec trois nervures en alliage de magnésium puis renforcée.

La carrosserie aérodynamique en Kevlar et carbone fut conçue au Centre de recherche Fiat d'Orbassano, à Turin, dans le but d'optimiser le flux d'air à l'intérieur et à l'extérieur. Après plus de 120 heures de travail aérodynamique raffiné dans la soufflerie, la carrosserie finie pesait un poids impressionnant de 58 kg, conférant à la LC1 un poids total à sec de seulement 640 kg, bien moins que les 800 kg exigés des voitures du groupe C.

Connu en interne sous le nom de 14.81 PT, le moteur Lancia Abarth était très similaire à celui de la Montecarlo Turbo vainqueur du championnat du monde d'endurance des marques en 1981 et 1982. Le bloc a été partiellement redessiné pour être renforcé avec la culasse basée sur celle de la Fiat Abarth 131 mais a bénéficié d'une conception optimisée de la chambre de combustion. Pour abaisser la hauteur du capot moteur et améliorer l'aérodynamisme, le turbocompresseur KKK K27 et le wastegate Porsche ont été placés au-dessus de la boîte de vitesses Hewland DG 300 à cinq rapports. Étonnamment, seuls six ensembles de boîtes de vitesses ont été construits et utilisés pendant toute la durée de vie du projet LC1, les registres indiquant clairement quelle unité a été montée sur quelle voiture pour chaque course. Avec ses 450 ch en version course et son poids de seulement 640 kg, la LC1 avait un rapport puissance/poids impressionnant de 0,65 ch par kg.

Lancia n'a construit que quatre LC1, dont trois voitures furent victorieuses. La première de ces victoires fut remportée aux 6 heures de Silverstone en 1982, en battant la Porsche 956 Group C lors de sa première course. Les victoires suivantes ont été remportées aux 1000 km du Nurburgring en 1982 et aux 1000 km du Mugello en 1982, une victoire importante pour les Italiens sur leur terre.

Production

Les quatre voitures produites ont toutes survécu et sont désormais conservées dans de très bons états. 

Châssis 0001

Châssis 0002

Châssis 0003

Châssis 0004

Sources & Photos : Mecanicus et https://www.girardo.com/car/1982-lancia-lc1-group-vi-0/

Aucun article n'est lié à cette fiche pour le moment