Mecanicus utilise les cookies afin d'améliorer votre expérience utilisateur et proposer du contenu publicitaire adapté. En cliquant sur Accepter, vous validez cette utilisation. Plus d'infos en cliquant ici

Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus

Mercedes-Benz W113 Pagode

En 1955, le directeur technique de Mercedes-Benz, le professeur Fritz Nallinger, et son équipe ne se faisaient pas d'illusions sur le manque de performance de la 190 SL, alors q...

Mercedes-Benz
Home
Histoire
Images
Videos
Articles

En 1955, le directeur technique de Mercedes-Benz, le professeur Fritz Nallinger, et son équipe ne se faisaient pas d'illusions sur le manque de performance de la 190 SL, alors que le prix élevé de la légendaire supercar 300 SL la rendait insaisissable pour tous, sauf les acheteurs les plus fortunés. C'est ainsi que Mercedes-Benz a commencé à faire évoluer la 190 SL sur une nouvelle plate-forme, le modèle W127, avec un moteur M127 de 2,2 litres à injection en ligne à six cylindres en ligne, désigné en interne comme 220SL. Encouragé par les résultats positifs des tests, Nallinger a proposé que le 220SL soit placé dans le programme Mercedes-Benz, avec la production commençant en juillet 1957.

Cependant, alors que les difficultés techniques continuaient de retarder le démarrage de la production de la W127, la nouvelle plateforme W 112 de Classe S a introduit une nouvelle technologie de fabrication de carrosserie. C'est ainsi qu'en 1960, Nallinger a finalement proposé de développer un tout nouveau design 220SL, basé sur la plate-forme de la berline "fintail" W 111 avec son châssis raccourci de 30 cm (11,8 pouces), et sur la technologie de la W 112. C'est ainsi qu'est née la W 113, avec un moteur M127 M127 à injection de 2,3 litres à six cylindres en ligne amélioré et un toit rigide "pagode" caractéristique, appelé 230 SL.

La Mercedes-Benz W 113 est un roadster/coupé biplace, présenté au Salon de Genève 1963, oùIl fut produit de 1963 à 1971. Il a remplacé à la fois la 300 SL (W 198) et la 190 SL (W 121 BII). Sur les 48 912 W 113 SL produites, 19 440 ont été vendues aux États-Unis.

La W 113 SL a été développée sous les auspices de Fritz Nallinger, directeur technique de Mercedes-Benz, Rudolf Uhlenhaut, ingénieur en chef et Friedrich Geiger, responsable du style. Les concepteurs principaux étaient Paul Bracq et Béla Barényi, qui ont créé son hardtop breveté, légèrement concave, qui a inspiré le surnom de "Pagoda".  Au salon de Genève, Nallinger l'a présentée comme suit : "Notre objectif était de créer une voiture de sport très sûre, rapide et performante qui, malgré ses caractéristiques sportives, offre un très haut degré de confort de voyage."

Tous les modèles étaient équipés d'un moteur six cylindres en ligne à injection multipoint. Le capot, le couvercle du coffre, le revêtement de la porte et le couvre-tonneau étaient faits d'aluminium pour réduire le poids. Le châssis relativement court et large, combiné à une excellente suspension, des freins puissants et des pneus radiaux donnent à la W 113 une tenue de route exceptionnelle pour l'époque : le style de l'avant, avec ses phares Bosch " fishbowl " droits caractéristiques et sa calandre chromée simple, dominée par la grande étoile à trois branches au nez, a rendu hommage au roadster 300 SL.

Les W 113 SL étaient généralement configurées comme un "Coupé/Roadster" avec un toit souple et un toit rigide amovible en option. Un 2+2 a été introduit avec la 250 SL "California Coupé", qui avait une banquette arrière rabattable au lieu du soft-top.