Mecanicus utilise les cookies afin d'améliorer votre expérience utilisateur et proposer du contenu publicitaire adapté. En cliquant sur Accepter, vous validez cette utilisation. Plus d'infos en cliquant ici

Inscrivez-vous

Vous avez déjà un compte? Connectez-vous

Connexion

Vous n'avez pas de compte? Inscrivez-vous

Inscrivez-vous

Vous avez déjà un compte? Connectez-vous

Connexion

Vous n'avez pas de compte? Inscrivez-vous

Alfa Romeo Giulia (101)

Alfa Romeo Giulia (101) En 1962, malgré la sortie de la nouvelle berline Giulia, Alfa Romeo ne parvient pas à se détacher entièrement de ses Giulietta Sprint ...

Alfa Romeo
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Home
Histoire
Images
Videos
Articles

Alfa Romeo Giulia (101)

En 1962, malgré la sortie de la nouvelle berline Giulia, Alfa Romeo ne parvient pas à se détacher entièrement de ses Giulietta Sprint et Spider destinées à la retraite et décide de prolonger leur existence avec une nouvelle cylindrée et le nom Giulia. Le constructeur milanais réalise alors un compromis idéal entre la mécanique plus évoluée et plus puissante de la Giulia et les lignes intemporelles des Giulietta. 

Le 27 juin 1962, Alfa Romeo présente sur le circuit de Monza, les Giulia 1600 Sprint et Spider, qui ne sont que des Giulietta équipées de la mécanique de la nouvelle berline Giulia TI, un moteur 1 570 cm3 qui développe 91 ch à 6 200 tr/mn, d’une boîte de vitesses à cinq rapports, et qui permet d’atteindre une vitesse de pointe de 172 km/h. Sur le capot, une écope imposée par la hauteur supérieure du moteur 1,6 litre permet l'identification rapide des nouveaux modèles.

Les différences par rapport à la deuxième série de la Giulietta Sprint ne sont pas très nombreuses. De simples monogrammes 1600 placés sur le coffre arrière et les ailes avant différencient visuellement la Giulia de la Giulietta ainsi que les clignotants latéraux devenus rectangulaires. Par contre, l’intérieur profite d’une planche de bord redessinée, revêtue de similicuir avec des nouvelles commandes de chauffage. Le volant en bakélite noir possède 3 branches en alu. Les panneaux de portières sont entièrement recouverts de similicuir. A partir de juillet 1963, les cadrans sont placés sur un fond noir. La Giulia Sprint 1600 sera construite à 7 107 exemplaires dont les dernières en 1964.

En mars 1963, la Sprint Speciale, sans changer esthétiquement, reprend aussi le nom de Giulia ainsi que le nouveau moteur 1600 de 129 ch grâce aux nouveaux arbres à cames et aux deux carburateurs Weber 45. Il  sera produit 1 400 Giulia SS.

Fin 1963, est présentée la nouvelle Giulia Sprint GT, dessinée par Giorgetto Giugiaro pour le compte de Bertone, tandis que la Giulietta fait sa réapparition lors du Salon de Genève de 1964 sous la simple appellation de « 1300 Sprint ». En effet, quelques temps après avoir cessé la production de la Giulietta Sprint, Alfa Romeo décide de reprendre l’assemblage de plus de 1 800 unités, jusqu’à la fin de 1965. Quant à la Giulia 1600 Spider, elle restera en production jusqu'à l'apparition du spider Duetto en 1966. Avec cette appellation, le Spider s’est vendu à 9 250 exemplaires et la version Veloce 112 ch sortie en 1964 à 1 091 exemplaires.  Le nom Giulietta ne fera son retour chez Alfa Romeo qu’en 1977.

Crédits Photos : https://rmsothebys.com/ ; https://www.bonhams.com/

Versions

Alfa Romeo Giulia (101) - 1600 Sprint Special

Alfa Romeo Giulia (101) - 1600 Sprint

Alfa Romeo Giulia (101) - 1600 Spider

Alfa Romeo Giulia (101) - 1600 Spider Veloce

Commentaires

Vous devez être enregistré pour pouvoir commenter.

Se Connecter