Mecanicus utilise les cookies afin d'améliorer votre expérience utilisateur et proposer du contenu publicitaire adapté. En cliquant sur Accepter, vous validez cette utilisation. Plus d'infos en cliquant ici

Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus

Opel Ascona - (B) i2000 S Rally

L'Ascona (B) i2000 S Rally est la deuxième version de compétition du modèle Ascona. Apparue en août 1975, c'est la première voitu...

Opel
Home
Histoire
Images
Videos
Articles

Opel Ascona (B) i2000 S Rally

L'Ascona (B) i2000 S Rally est la deuxième version de compétition du modèle Ascona. Apparue en août 1975, c'est la première voiture de course de la génération B, une génération aux lignes retravaillées, remplaçant alors les versions A 1900 SR. Proposée uniquement avec une carrosserie berline, l'Ascona B était plus longue et plus large que la génération précédente.

 

Mécanique

L’Ascona possède un moteur identique à la Kadett GT/E, le fameux deux litres qui, dans cette version "Irmscher", du nom du motoriste allemand (le « i » du nom de l’auto), est alimenté par carburateurs et non pas par l’injection comme sur la Kadett. Ce quatre cylindres exploite au mieux la liberté du règlement du Groupe 2 de l’époque et possède un vilebrequin, des bielles et des pistons spécifiques.

La culasse, optimisée, reçoit une paire d’imposants carburateurs Weber 48 DECOE. Edmond Simon, qui préparait des Ascona i2000 à l’époque pour Jean-François Mourgues et pour Jean-Louis Clarr, affirmait que « dans le cas de ce moteur, le rendement avec des carburateurs est supérieur à celui avec l’injection. On n’obtient pas de puissance en plus, mais une courbe plus progressive et un couple situé à un plus bas régime.

L'empattement avait également été augmenté, pour gagner de l'espace intérieur. Du point de vue du design, la voiture se caractérisait par un style nettement plus moderne, avec des lignes plus carrées. L'avant était avec des phares trapézoïdaux, avec une large grille. Les surfaces en verre sont également augmentées, maintenant une ligne de ceinture assez basse. 

Grâce à l'optimisation et à l'étalonnage de la mécanique du châssis, le niveau de sécurité, actif et passif, a été augmenté. La structure monocoque Ascona B dissimulait une disposition mécanique traditionnelle, avec un moteur avant longitudinal et une traction arrière. Le compartiment de suspension a gardé l'extrémité avant à double triangulation et l'essieu dynamique arrière avec tige Panhard. Le système de freinage était mixte, à double circuit et servo-assisté, la direction était à crémaillère. 

 

Evolution

La production d'Ascona B a eu lieu dans les usines de Bochum et d'Anvers. Au fil des années, les mises à jour se sont poursuivies: en avril 1979, la version i2000 a été lancée, avec un moteur de 2 litres revisité par Irmscher, le célèbre spécialiste Opel qui a amené la précédente Ascona A à remporter le titre du Championnat d'Europe des rallyes avec Walter Röhrl. Une fois modifié, le moteur a pu délivrer une puissance maximale de 120 ch grâce à l'ajout d'un deuxième carburateur. 

En août de la même année, il y a eu un léger re-stylage; ce fut l'occasion d'inclure dans la gamme une nouvelle version emblématique, encore plus sportive que la i2000 : l'Ascona 400.

 

Compétition

L'Opel Ascona B 2000 S Rallye, châssis no. 9192762347, est la seule voiture qui reste des deux exemplaires utilisés, en 1980, par le célèbre équipage formé par Miki Biasion et Tiziano Siviero, pour remporter le rallye d'Italie en Group 2.

Après 1979, des Ascona sont engagées dans les championnat nationaux de rallye. Un certain Miki Biasion décida d'acheter cet Ascona pour participer au Championnat d'Italie des Rallyes. A cette occasion il se fera remarquer dès la première course, il surprendra tout le monde lors "64ème Targa Florio Rally" en terminant 5ème au général et 2ème de sa catégorie. 

Les deux futurs champions du monde se sont surpassés lors de la troisième manche de la saison, lors du Rallye Isola d'Elba, où ils ont obtenu une quatrième place au classement général et la première de leur catégorie, un résultat exceptionnel pour une équipe n'ayant pas bénéficié du soutien direct d'Opel.

Malheureusement au cours du rallye "Il Ciocco e Valle del Serchio", Biasion sera victime d'un grave accident dû à un problème de frein et risqua de devoir quitter le championnat. C'est grâce Massimo Frigo et à l'aide du Hawk Racing Club, que l'équipe a pu bénéficier d'une nouvelle voiture pour réussir à terminer le championnat et remporter le titre. Cette performances marquera le début de l'ascension du pilote vénitien. Biasion lui-même, encore aujourd'hui, a des mots de respect pour cela voiture: "Passer du Kadett Gr.1 presque standard à une voiture de compétition comme l'Ascona Gr.2, ce fut un bon pas en avant. Sans aucun doute la remarquable facilité de conduite de l'Ascona m'a permis d'obtenir de très bons résultats, même en valeur absolue. »

Il faut dire que la maîtrise du conducteur en contre-braquage a été un facteur assez crucial. Après l'accident de Ciocco en 1980, l'Ascona B 2000 S Rallye, châssis no. 9192762347, est restera au garage jusque dans les années 90, date à laquelle la carrosserie et le châssis furent finalement restaurés.

Aucun article n'est lié à cette fiche pour le moment