Mecanicus utilise les cookies afin d'améliorer votre expérience utilisateur et proposer du contenu publicitaire adapté. En cliquant sur Accepter, vous validez cette utilisation. Plus d'infos en cliquant ici

Inscrivez-vous

Vous avez déjà un compte? Connectez-vous

Connexion

Vous n'avez pas de compte? Inscrivez-vous

Inscrivez-vous

Vous avez déjà un compte? Connectez-vous

Connexion

Vous n'avez pas de compte? Inscrivez-vous

Porsche 356 B

Porsche 356 BFin 1959, d'importants perfectionnements stylistiques et techniques ont donné naissance à la 356 B (une carrosserie de type T5).Le modèle 356 B de ...

Porsche
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Home
Histoire
Images
Videos
Articles

Porsche 356 B

Fin 1959, d'importants perfectionnements stylistiques et techniques ont donné naissance à la 356 B (une carrosserie de type T5).

Le modèle 356 B de la mi-1962 a été remplacé par le type de carrosserie T6 (deux grilles de couvercle de moteur, un réservoir de carburant externe dans l'aile et l'aile avant droite et une lunette arrière plus large dans le coupé). L'usine Porsche n'a pas attiré l'attention sur ces changements bien visibles avec une désignation de modèle différente.

Cependant, lorsque le T6 est équipé de freins à disque, sans autres modifications visibles, on l'appelle le modèle C, ou le SC lorsqu'il est équipé du moteur extra puissant en option. Un modèle plus rare "Karmann hardtop" ou "notchback" 356 B a été produit entre 1960 et 1963.

La série de production de 1961 (T5) était essentiellement une carrosserie cabriolet avec le toit rigide cabriolet en acier soudé en option. La ligne 1962 (production T6) a été un design très différent dans la mesure où la nouvelle carrosserie du coupé T6 n'a pas commencé comme un cabriolet, mais avec son propre design de production - en essence, en partie un design arrière cabriolet, en partie un cadre de pare-brise de coupé T6, un toit rigide unique. Les deux années de ces modèles ont pris le nom de "Karmann notchback".

Production

La Porsche 356 B a été produite de 1960 à 1963 sous plusieurs déclinaisons :

Version standard :

356 1600 (Coupé, cabriolet et jusqu'en 1962 Roadster) :

1 582 cm3, 4 cylindres atmosphérique, 60 ch
Vitesse maximale : 160 km/h

356 Super 75 (Coupé, cabriolet et jusqu'en 1962 Roadster) :

1 582 cm3, 4 cylindres atmosphérique, 75 ch
Vitesse maximale : 175 km/h

356 Super 90 (Coupé, cabriolet et jusqu'en 1962 Roadster) :

1 582 cm3, 4 cylindres atmosphérique, 90 ch
Vitesse maximale : 180 km/h

Version sportive : 

Pour les clients auxquels les versions standards de la 356 ne suffisaient pas, Porsche proposait des versions plus proches des modèles de compétition mais immatriculables sur la voie publique.

356 1600 GS Carrera GT (Coupé) :

1 588 cm3, 4 cylindres atmosphérique, 115 ch (jusqu'au modèle 1961)

356 Carrera 2 (Coupé et cabriolet) :

1 966 cm3, 4 cylindres atmosphérique, 130 ch (à partir du modèle 1962)

356/B Carrera GTL Abarth

La Porsche 356/B Carrera GTL Abarth est une voiture de course particulièrement séduisante, une Porsche à l’italienne. Certains n’aimeront peut-être pas sa ligne avec son long capot fin et son arrière rebondi car ils préférent les lignes originelles de la 356, mais l’alliance du sorcier italien et de la jeune marque de sport allemande ne peut que faire rêver. Sa rareté alliée à l’explosion des prix des voitures de collection la laissera irrémédiablement dans le domaine du rêve.