Mecanicus utilise les cookies afin d'améliorer votre expérience utilisateur et proposer du contenu publicitaire adapté. En cliquant sur Accepter, vous validez cette utilisation. Plus d'infos en cliquant ici

Inscrivez-vous

Vous avez déjà un compte? Connectez-vous

Connexion

Vous n'avez pas de compte? Inscrivez-vous

Inscrivez-vous

Vous avez déjà un compte? Connectez-vous

Connexion

Vous n'avez pas de compte? Inscrivez-vous

Porsche 904

Porsche 904HistoireAprès le succès de la 718 RSK qui a déjà 6 ans, Porsche décide de développer une nouvelle auto pour la classe 2L en 1963.Les méthodes de conc ...

Porsche
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Home
Histoire
Images
Videos
Articles

Versions

Porsche 904 -  Carrera GTS

Porsche 904 - Carrera GTS

Porsche 904 -  Bergspyder

Porsche 904 - Bergspyder

Porsche 904 /6

Porsche 904 /6

Porsche 904

Histoire

Après le succès de la 718 RSK qui a déjà 6 ans, Porsche décide de développer une nouvelle auto pour la classe 2L en 1963.

Les méthodes de conception vont être nouvelles. On reste sur l’idée d’une auto à moteur central mais au niveau du châssis, on décide d’innover. Exit le tubulaire, la nouvelle auto, conçue en interne comme la 904 va être pensée autour d’un châssis poutre. Au niveau de la carrosserie, on la doit à Butzi Porsche, qui en dessine les contours et arrive également à imposer un choix nouveau qui fera date chez Porsche : la carrosserie composite, avec une carrosserie renforcée par la fibre de verre. Porsche n’est pas capable de mettre en oeuvre cette technologie de façon satisfaisante et on confie donc la fabrication à l’avionneur Henkel qui sera capable d’en produire deux par jour. Niveau trains roulants, ce sont des triangles superposés qui assureront les liaisons au sol et des freins à disques qui seront chargés de l’arrêter.

Le moteur doit être le nouveau 6 cylindres de la Porsche 901/911 en configuration deux litres. Seulement à l’automne 1963, quand on doit sortir les premiers exemplaires de la voiture, le moteur n’est pas prêt. Pour pouvoir l’engager sur la saison 1964, on reprend alors le 4 cylindres, qui a déjà fait ses preuves, et il est porté à 180 chevaux. Course oblige, c’est à une boîte 5 qu’on l’accole.
Côté performances, on est en présence d’une auto de 650 kg, qui permet d’atteindre les 260 km/h en pointe et qui passe de 0 à 100 km/h en 5.4 secondes.

La voiture est donc révélée en octobre 1963. La Porsche 904 en interne est proposée à la vente en tant que Porsche Carrera GTS. Par contre, chez Porsche, pas question de laisser une voiture à si petit moteur affronter les prototypes. On planifie donc une production de 100 exemplaires qui offrira une homologation en catégorie sport. En attendant de vendre les autos, Porsche doit assumer le coût du programme. Les F1 de la marque ne sont guère performantes et on arrête ces autos pour permettre à la Porsche 904 de se lancer.

Si le modèle est révélé à l’automne 1963, les premières courses vont se faire avant même la réalisation des 100 modèles d’homologation. Du coup ce sont en catégorie prototype que les premières Porsche 904 sont engagées aux 12h de Sebring (9e place, victoire dans les moins de 3L).

Les voitures sont homologuées en Avril et se comportent plutôt bien aux essais des 24h du Mans. L’une d’elle est d’ailleurs une nouvelle Porsche 904/8. Comme la 718, Porsche utilise son châssis pour loger le 8 cylindres à plat de deux litres issu de la formule 1. Le moteur est plus puissant puisqu’il apporte 225 ch.

Les succès arrivent pour la 904 qui remporte la Targa Florio tandis que la 904/8 s’adjuge la catégorie des prototypes de moins de 2L.
Aux 24h les 8 cylindres sont moins en vue et abandonnent. Les 904 Carrera GTS sont toutes à l’arrivée et Buchet et Ligier, 7e, gagnent la classe des GT 2 litres.
Au final, Porsche remporte le championnat du Monde 1964 de la catégorie des GT 2.0L et la deuxième place des prototypes 2.0L. En plus, Barth gagne le Championnat d’Europe de la Montage en catégorie voitures de sport (904/8) et Heini Walter le Championnat en GT.

En 1965 le 6 cylindres tant attendu est prêt. La Porsche 904/6 est donc en développement et on décide de produire une vingtaine de châssis. Tant pis pour l’homologation. Pour la reconnaître, c’est simple, sa prise d’air de custode est plus large, comme la 904/8.
Les autos vont continuer à se forger un solide palmarès.

Les Porsche 904 ne seront plus développées par la suite. La Porsche 906 arrive et en 1966 on voit déjà beaucoup moins de ces belles autos.

Source : https://newsdanciennes.com/2016/05/09/elegance-performance-porsche-904-gts/

Palmarès

La voiture est engagée dans différents championnats dès 1964 et termine sa carrière sportive en 1971.

  • Vainqueur de la Targa Florio en 1964 avec Colin Davis et Antonio Pucci
  • Vainqueur des 3 Heures de Monza en 1964 avec Ben Pon
  • Vainqueur de la catégorie GT 2.0 des 24 Heures du Mans 1964 avec Robert Buchet et Guy Ligier
  • Vainqueur de la catégorie P 3.0 aux 12 Heures de Sebring 1964 avec Briggs Cunningham
  • Vainqueur de la catégorie P 2.0 des 24 Heures du Mans 1965 avec Herbert Linge et Peter Nöcker mais aussi de celle GT 2.0 avec Gerhard Koch et Anton Fischhaber
  • Vainqueur de la catégorie GT 2.0 aux 2 000 kilomètres de Daytona 1965 avec Charlie Kolb et Roger Heftler
  • Vainqueur de la catégorie GT 2.0 aux 12 Heures de Sebring 1965 avec Lake Underwood et Günther Klass
  • Vainqueur de la catégorie S 2.0 aux 24 Heures de Daytona 1966 avec Gerhard Mitter et Joe Buzzetta
  • Vainqueur de la catégorie S 2.0 aux 12 Heures de Sebring 1966 avec George Follmer et Peter Gregg
  • Vainqueur du Championnat d'Europe de la montagne dans la catégorie Voiture de sport en 1964 avec Edgar Barth
  • Vainqueur du Championnat d'Europe de la montagne dans la catégorie Grand Tourisme en 1964 avec Heini Walter et en 1965 avec Herbert Müller
  • 2e place au Rallye automobile Monte-Carlo en 1965 avec Eugen Böhringer et Rolf Wütherich

Commentaires

Vous devez être enregistré pour pouvoir commenter.

Se Connecter