Mecanicus utilise les cookies afin d'améliorer votre expérience utilisateur et proposer du contenu publicitaire adapté. En cliquant sur Accepter, vous validez cette utilisation. Plus d'infos en cliquant ici

Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus

Porsche 907

La 907 fut introduite aux 24 Heures du Mans 1967. Comme suggéré par Ferdinand Piëch, le baquet du pilote se trouvait à droite dans l'habitacle, alors que les...

Porsche
Home
Histoire
Images
Videos
Articles

Porsche 907

La 907 fut introduite aux 24 Heures du Mans 1967. Comme suggéré par Ferdinand Piëch, le baquet du pilote se trouvait à droite dans l'habitacle, alors que les véhicules allemands ont habituellement le siège pilote du côté gauche. Cela procurait un certain avantage sur le circuit du Mans, qui tourne dans le sens horaire.

Avec une nouvelle carrosserie allongée (longtail), la 907 pouvait atteindre 302 km/h en ligne droite et ce même en utilisant le « petit » six-cylindres à plat de la Porsche 910 plutôt qu'un huit-cylindres. Les freins standards sur le véhicule étaient ventilés. La meilleure Porsche 907 termina cinquième, derrière Ford (Ford GT40) et Ferrari (Ferrari 330 P4). 

Après avoir utilisé le 6 cylindres, la 907 a été motorisée par le 8 cylindres type 771. 

Elle été équipée soit d'une queue courte, soit d'une queue longue. 

Courue par l'équipe d'usine le temps d'une saison, la Porsche 907 n'est pas aussi bien connue aujourd'hui que ses prédécesseurs et successeurs immédiats. Elle devrait néanmoins recevoir beaucoup plus de crédit car elle a permis à Porsche de faire le dernier pas vers le succès dans les 24 heures, qui sera suivi d'au moins 16 victoires au Mans. Aujourd'hui, la 907 est une auto rarissime, en partie parce qu'on n'en a construit qu'une poignée (32 exemplaires en tout) et aussi parce qu'un véritable moteur Type 771 est très difficile à trouver.