Mecanicus utilise les cookies afin d'améliorer votre expérience utilisateur et proposer du contenu publicitaire adapté. En cliquant sur Accepter, vous validez cette utilisation. Plus d'infos en cliquant ici

Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus

Porsche 934/5

La Porsche 934/5 a été assemblée à partir de 10 exemplaires de Porsche 934 et de Porsche 935 en incorporant le châssis et le moteur de la 934 avec la confi...

Porsche
Home
Histoire
Images
Videos
Articles

Porsche 934/5

La Porsche 934/5 a été assemblée à partir de 10 exemplaires de Porsche 934 et de Porsche 935 en incorporant le châssis et le moteur de la 934 avec la configuration roues, pneus et aileron arrière de la 935, créant ainsi une nouvelle voiture.

L’objectif de ce nouveau design était de participer au courses du groupe 4 de l'IMSA (International Motor Sport Association) en 1977. Le 22 janvier 1977, Peter Gregg et l’équipe Brumos se rendirent en Allemagne afin d'acquérir les pièces nécessaires au montage de cette nouvelle voiture en construction. Gregg et son équipe décidèrent d'installer sur la 934 l'aileron arrière de la 935 et d'ajouter un turbocompresseur afin de pouvoir rivaliser avec les autres voitures de course, comme la puissante DeKon Monzas. Le nom 934/5 a été soigneusement choisi et provient de la Porsche 911 Turbo (930). Le "4" provient du fait que la 934/5 a été construite pour courir dans le groupe 4 de l'IMSA. 

Pour le design de la Porsche 934/5, Porsche s’inspira fortement de ses modèles précédents. La Porsche 934 étant la base de la conception. Cependant, Peter Gregg et son équipe décidèrent d’adapter sur la voiture nouvellement conçue le grand becquet arrière, les panneaux de carrosserie élargis et les grandes ailes de la 935. L'élargissement de la carrosserie étant nécessaire pour faire passer les grosses roues arrière. Le résultat du mélange entre 934 et 935 donne une voiture au look de prototype, prête à dominer les pistes de course, pour laquelle elle a été conçue.

La Porsche 934/5 ne participa pas à de nombreuses compétitions, car l'IMSA interdit la voiture avant qu'elle puisse participer à sa première course. En raison de cette interdiction, les concepteurs inscrivirent la machine dans la série rivale SCAA Trans Am, dans laquelle la voiture participa et qui remporta 6 des 8 courses. Ces victoires signifiaient que les 934/5 étaient les championnes de 1977 ; toutefois, en raison d'une protestation officielle de Ludwig Heimrath contre les 934/5, les officiels déclarèrent Ludwig et sa Porsche 934 victorieux en 1977.

La création de cette voiture fut rendue possible par un changement de règlement. En 1977, l'IMSA avait mis en place une règle qui permettait aux pilotes Porsche d'ajouter un turbocompresseur à leurs voitures afin d'accroître leur compétitivité par rapport aux voitures de course concurrentes plus puissantes. En conséquence, un moteur Flat-six de 3 litres (moteur boxer), équipé d'un seul turbocompresseur KKK, pouvant générer 590 ch et passer de 0 à 60 en 5,6 secondes fut créé pour la 934/5. La voiture présentait également d'énormes roues arrière, qui la rendait difficile à conduire, particulièrement à grande vitesse.

Porsche n'ayant construit que seulement 10 exemplaires de 934/5, le prix à payer pour acheter un exemplaire peut varier. La dernière vente connue de 934/5, la vente Gooding Amelia, a mis aux enchères l'un des dix modèles pour 1 375 000 $.

Châssis 

Châssis 9307700952

Ce numéro de châssis appartient à la deuxième 934/5 qui fut produite et a été acheté par Peter Gregg en 1977. Elle est arrivée à Jacksonville, entre février et Mars 1977. Cette voiture avait besoin de préparatifs pour rejoindre le groupe 4 de l'IMSA. La voiture, ne correspondant pas aux normes de l'IMSA, fut disqualifiée. Peter Gregg décida d'inscrire la voiture pour les courses de la série Trans Am. Peter Gregg a remporté le Championnat SCCA Trans-Am 1977 avec cette voiture.

Châssis 9307700956

Ce modèle a été le seul à être à vendu à un client européen. Il possède de nombreuses fonctionnalités et des caractéristiques qui en font un exemplaire unique. La voiture a participé à de nombreuses courses à travers l'Europe. L'Italien Ciro Nappi l'a acheté en 1977 et a couru dans le Giro d'Italia automobilistico, mais a dû se retirer de la compétition à cause de problèmes familiaux. Il a ensuite été acheté par Dino Male qui a remporté les deux courses du Championnat Groupe 4 italien. En 1978, la voiture a été vendue à un client allemand et est apparue dans de nombreuses courses durant la saison de 1979. En 1984, D. Goseny acheta la voiture et la vendit à Ian Kenney, qui a terminé une restauration en 1995. La voiture est apparu ensuite dans des concours7.

Châssis 9307700957

Cette voiture était la septième à être produite. Elle fut achetée pour près de 42 000 dollars par le concessionnaire Porsche-Audi Bob Hagestad Racing. Son intention était de participer avec la voiture aux championnats IMSA et Trans Am en tant que co-pilote. À la fin de la saison, la voiture a fini avec 10 podiums en 15 courses et a obtenu une 2e place au Championnat IMSA de 1977. Entre 1978 et 1980, la voiture a été mis à jour aux spécifications 935 et a participé à de nombreuses courses. Actuellement, la voiture a été restaurée dans sa configuration d'origine 934.5.

Châssis 9307700958

Ce numéro de châssis était le huitième de la série et a été conduit par Ludwig Heimrath en 1977 dans les championnats IMSA et Trans Am. Heimrath remporta la série Trans Am avec ce modèle, qui par la suite a été converti en une Porsche 935. En 1980, la voiture était retirée de la compétition et stockée dans un entrepôt à Toronto.