Renault Clio -  Clio 1 - 16s
Renault Clio -  Clio 1 - 16s
Renault Clio -  Clio 1 - 16s
Renault Clio -  Clio 1 - 16s
Renault Clio -  Clio 1 - 16s
Renault Clio -  Clio 1 - 16s

Renault Clio - Clio 1 - 16s

La Clio 16s, grande concurrente de la Peugeot 205 GTI et de la Golf GTI, fut produite de 1991 à 1996, et déclinée sur les trois phases de la Clio première génération. Comm...

Renault

Histoire

Renault Clio - Clio 16s

La Clio 16s, grande concurrente de la Peugeot 205 GTI et de la Golf GTI, fut produite de 1991 à 1996, et déclinée sur les trois phases de la Clio première génération. Comme pour beaucoup de moteurs multi-soupapes non prévus au départ pour pouvoir accueillir un catalyseur, il perd à l'époque rapidement de sa superbe. En mars 1994, Renault revoit même sa gamme Clio et renomme la Clio 16s en Clio 16v. Une manière pour Renault d’uniformiser une appellation déjà en vigueur sur d’autres marchés européens.

Renault Clio -  Clio 1 - 16sRenault Clio -  Clio 1 - 16sRenault Clio -  Clio 1 - 16s

Elle doit assurer notamment la relève sportive de ses grandes soeurs la R5 Alpine puis la Alpine Turbo. Un segment où Renault a déjà fait depuis longtemps ses preuves avec la R8 Gordini et la R12 Gordini.

A la fin des années 80, la Super 5 GT Turbo vieillissante ne peut rivaliser face aux Golf 2 GTI 16s ou aux Peugeot 309 GTI'16 ayant démocratisé le moteur multisoupapes dans la catégorie des "super GTI". Renault a néanmoins les mains libres pour proposer une Clio 16S attrayante, qui bénéficie des atouts mécaniques de la R19 16s et devient ainsi la citadine sportive la plus redoutable du moment.

Comme à son habitude c'est dans une version "coupé" que Renault dévoile la Clio 16 soupapes. La présentation dynamique a lieu en novembre 1990 à Nogaro, avec Jean Ragnotti au volant, sous une très forte pluie. Les pilotes étant servis, la voiture de série débarque dès l'année suivante dans les concessions.

Parallèlement au lancement commercial de mai 1991, Renault engage officiellement la Clio 16s en groupe A dans le championnat de France des rallyes, sous les couleurs DIAC. A la fin de la saison, Ragnotti termine deuxième au général derrière la quatre roues motrices Sierra Cosworth de Béguin, une excellente performance. L'histoire de la Clio en rallye se poursuivra à l'avenir avec la Clio Williams et la Clio Maxi. Même si la victoire au championnat échappera toujours à Renault, la marque n'abandonnera jamais son engagement en Rallye.

Pour conquérir une clientèle exigeante et plus large, Renault conçoit donc une petite sportive capable de jouer également dans la cour des citadines bourgeoises. Son nom : Clio 16S, comme "16 Soupapes". Cela sonnera la fin du turbo de la R5 GT Turbo, pour laisser place au moteur atmosphérique multisoupapes. 

La nouvelle petite de la Renault a en effet de quoi séduire les amateurs de petites sportives virulentes avec 140ch annoncés, mais elle est aussi capable d'aller conquérir une clientèle aimant également le confort grâce à une longue liste d'équipements disponibles... en option.

Par rapport à la Supercinq, de gros progrès en matière d'agrément sont fait. La Clio est moderne et offre un niveau de confort et d'équipement jusqu'ici inconnu dans la catégorie des GTI, plutôt spartiates, rustiques et généralement dépouillées. Pour séduire, la Clio 16s soigne également son esthétique. Larges boucliers, capot bombé avec une grosse prise d'air sur le dessus, voies élargies, ailes gonflées, assiette rabaissée...

Petit détail technique, les ailes avant sont en matériau composite (Noryl GTX) plus fin (2 mm), plus léger (860 g contre 2 kg pour une aile en tôle emboutie) et souples ! Elles ont la particularité de pouvoir reprendre leur forme initiale sans casser après un choc inférieur à 15 km/h. Le résultat stylistique est de bon goût et vraiment séduisant puisque plus de 10 ans après, la Clio 16S garde un certain charme avec ses rondeurs caractéristiques.

L'habitacle de la Clio 16s est accueillant et plutôt bien fini pour la catégorie. La planche de bord élargie reçoit une instrumentation plus complète avec 3 manomètres supplémenatires. Le maintien des sièges est bon, mais leur assise est trop haute.

C'est en 1994 que s'opère les premières retouches de style : calandre, rétroviseurs, bandeau arrière sont les principaux éléments qui évoluent.

Images

Renault Clio -  Clio 1 - 16sRenault Clio -  Clio 1 - 16sRenault Clio -  Clio 1 - 16sRenault Clio -  Clio 1 - 16sRenault Clio -  Clio 1 - 16sRenault Clio -  Clio 1 - 16s

Estimation

Utiliser notre technologie unique pour connaître le vrai prix de marché de sa voiture