Mecanicus utilise les cookies afin d'améliorer votre expérience utilisateur et proposer du contenu publicitaire adapté. En cliquant sur Accepter, vous validez cette utilisation. Plus d'infos en cliquant ici

Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus

Ferrari 212 E - Barchetta Montagna

La Ferrari 212 E Montagna était une voiture de sport produite par Ferrari en 1968. La voiture a été construite sur un châssis...

Ferrari
Home
Histoire
Images
Videos
Articles

Ferrari 212 E Barchetta Montagna 

La Ferrari 212 E Montagna était une voiture de sport produite par Ferrari en 1968. La voiture a été construite sur un châssis Dino 206S et utilisait un moteur unique 12 cylindres à plat de 2 litres, 48 soupapes, un dérivé du moteur 1512 de Formule 1,5 litres. Pilotée par Peter Schetty, la voiture a dominé le Championnat d'Europe d'escalade en 1969, se classant première à chaque course à laquelle elle a participé et établissant de nombreux records de parcours.

Histoire 

En 1964, Ferrari a développé un moteur 1,5 l plat-12 pour sa 1512 F1. Cette conception de base de Mauro Forghieri a été modifiée par Stefano Jacoponi pour créer la version Tipo 232 de 2 litres utilisée dans la 212 E. La capacité totale de ce moteur était de 1990.08cc, l'alésage et la course étaient de 65mm X 50mm et le taux de compression était 11:1. Au départ, le moteur produisait 280 ch. Deux unités du moteur Tipo 232 ont été produites, la première ayant été mise au rebut après le développement initial et les essais du banc. Le deuxième moteur Tipo 232 a été installé sur le Sport 2000 1967, une voiture à banc d'essai basée sur un châssis 206 S Dino (numéro 020). Cette voiture a été testée fin 1967 par Chris Amon à Modène et annoncée comme candidate au Championnat d'Europe de Montagne de 1968, mais n'a pas participé à cette saison. Au lieu de cela, ce châssis a été utilisé par la suite (avec une transmission Ferrari V12 différente) dans la Pininfarina 250 P5, présentée aux salons de Genève, Los Angeles et Turin en 1968.

Le châssis Dino 020 et le moteur Tipo 232 ont été réunis fin 1968, lorsque la Scuderia Ferrari a décidé de développer le Sport 2000 en 212 E, sous la supervision de Forghieri. La voiture n'a pas été jugée suffisamment fiable pour participer à des épreuves d'endurance et a été optimisée pour courir sur les parcours courts et sinueux du Championnat d'Europe de course de côte. Peter Schetty a été choisi pour tester et piloter la 212 E. Schetty était un pilote expérimenté de course et d'essais en côte qui allait devenir plus tard le team manager de la Scuderia Ferrari. Après des essais à Modène et à Vallelunga, la 212 E a été modifiée par rapport à sa spécification Sport 2000. Les phares ont été retirés, la capacité en carburant a été réduite et la carrosserie de la voiture a été modifiée pour optimiser l'aérodynamisme et le poids pour les montées de côte. La puissance du moteur et les systèmes de refroidissement ont également été améliorés. Au début de la saison des courses de 1969, la puissance variait de 300 à 320 ch selon la configuration. La voiture reçoit le numéro de série 0862.

La désignation numérique "212" fait référence au moteur 12 cylindres de 2 litres, le "E Montagna" désignant son rôle en tant que coureur dans le championnat "Europeo Montagna". Le nom est similaire, mais pas une référence directe, à celui de la Ferrari 212 Export des années 1950.

Compétition 

La Scuderia Ferrari a engagé la 212 E au Championnat d'Europe des courses de côte en 1969 avec Peter Schetty au volant, soutenu par l'ingénieur Ferrari Gianni Marelli et deux mécaniciens. Dans la catégorie sport, la voiture a dominé la compétition, gagnant chaque course à laquelle elle était engagée. Après sept victoires, dont six records de parcours absolus, l'équipe s'est retirée de la course finale de la saison puisqu'elle avait déjà remporté le titre de champion. La domination de la 212 E en 1969 a été assurée par l'absence de tout rival viable, la compétition la plus proche étant l'Abarth 2000 pilotée par Arturo Merzario avec 50 chevaux de moins. Cependant, la vitesse globale de la voiture était indéniable, comme en témoigne le record de parcours établi par Schetty sur la Côte de Cesana-Sestrière, qui n'a pas été battu pendant 13 ans.

La voiture n'a pas concouru en 1970, bien qu'il y ait eu beaucoup d'intérêt pendant cette période de la part de différents pilotes qui souhaitaient acheter la voiture à l'usine. Ferrari a finalement vendu la voiture fin 1970 à Edoardo Lualdi-Gabardi, qui a commandé à l'usine une nouvelle carrosserie pour équiper la voiture, conçue par Piero Lardi Ferrari. La carrosserie d'origine de la 212 E a ensuite été montée sur une 206 S Dino, avec laquelle elle est toujours en service. Lualdi-Gabardi a engagé avec succès la 212 E en course de côte durant la saison 1971.