Mecanicus utilise les cookies afin d'améliorer votre expérience utilisateur et proposer du contenu publicitaire adapté. En cliquant sur Accepter, vous validez cette utilisation. Plus d'infos en cliquant ici

Inscrivez-vous

Vous avez déjà un compte? Connectez-vous

Connexion

Vous n'avez pas de compte? Inscrivez-vous

Inscrivez-vous

Vous avez déjà un compte? Connectez-vous

Connexion

Vous n'avez pas de compte? Inscrivez-vous

Porsche 356

Porsche 356 (Gmünd & "Pré A")La 356 a été créée par Ferdinand "Ferry" Porsche (fils de Ferdinand Porsche, fondateur de la société allemande), qui a fondé la ...

Porsche
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Home
Histoire
Images
Videos
Articles

Porsche 356 (Gmünd & "Pré A")

La 356 a été créée par Ferdinand "Ferry" Porsche (fils de Ferdinand Porsche, fondateur de la société allemande), qui a fondé la société autrichienne avec sa sœur Louise. Comme sa cousine, la Volkswagen Beetle (que Ferdinand Porsche Sr. avait conçue), la 356 est une voiture à quatre cylindres, refroidie par air, à moteur arrière et à propulsion arrière, avec un châssis et une carrosserie d'un même ensemble. Le châssis et la carrosserie de la 356 ont été entièrement redessinés par Erwin Komenda, tandis que certains composants mécaniques, dont le carter du moteur et certains composants de la suspension, ont été conçus à partir de la Volkswagen. Ferry Porsche a décrit la pensée derrière le développement de la 356 dans une interview avec le rédacteur en chef de Panorama, le magazine PCA, en septembre 1972. "...j'ai toujours conduit des voitures très rapides. J'avais une Alfa Romeo, une BMW et d'autres. ....A la fin de la guerre, j'avais une Volkswagen Cabriolet avec un moteur suralimenté et c'était l'idée de base. J'ai vu que si vous aviez assez de puissance dans une petite voiture, c'est plus agréable à conduire que si vous avez une grosse voiture qui est aussi surpuissante. Et c'est plus amusant. C'est sur cette idée de base que nous avons lancé le premier prototype Porsche. Pour alléger la voiture, pour avoir un moteur plus puissant....c'était la première biplace que nous avons construite en Carinthie (Gmünd)".

La première 356 a été certifiée en Autriche le 8 juin 1948 et a participé à une course à Innsbruck, où elle a remporté sa catégorie. Porsche a remanié et affiné la voiture en mettant l'accent sur la performance. De moins en moins de pièces ont été partagées entre Volkswagen et Porsche au cours des années 1950. Les 356 premières carrosseries automobiles produites à Gmünd étaient fabriquées à la main en aluminium, mais lorsque la production a déménagé à Zuffenhausen, en Allemagne, en 1950, les modèles qui y étaient fabriqués étaient en acier. Les voitures à carrosserie en aluminium de cette très petite entreprise sont ce que l'on appelle aujourd'hui des "prototypes". Porsche engagea Reutter pour construire les carrosseries en acier et finit par racheter la société Reutter en 1963. La société Reutter conserva la partie fabrication de sièges et changea son nom pour "Recaro".

Peu remarquées à ses débuts, surtout par un petit nombre de passionnés de course automobile, les premières 356 furent vendues principalement en Autriche et en Allemagne. Il a fallu deux ans à Porsche, à commencer par le premier prototype en 1948, pour fabriquer les 50 premières voitures. Au début des années 1950, la 356 avait acquis une certaine renommée parmi les amateurs des deux côtés de l'Atlantique pour son aérodynamisme, sa maniabilité et son excellente qualité de construction. La victoire de classe au Mans en 1951 a été un facteur important. Il était courant pour les propriétaires d'engager la voiture en course tout en la conduisant dans la rue. C'est à la fin de l'année 1954 qu'ils introduisirent le moteur de course "Carrera" à quatre cames, un design totalement nouveau et unique aux voitures de sport Porsche. Le succès croissant de ses voitures de course et de route a amené Porsche à commander plus de 10 000 exemplaires en 1964 et, à l'arrêt de la production de 356 exemplaires en 1965, environ 76 000 exemplaires avaient été produits.

Depuis les tout premiers débuts de Gmünd (1100 cm3), la forme générale de la 356 est restée plus ou moins figée. En 1951, des moteurs de 1 300 et 1 500 cm3 d'une puissance nettement supérieure ont été introduits. Fin 1952, le pare-brise fendu a été remplacé par un pare-brise simple, légèrement en forme de V, qui s'adapte à la même ouverture. En 1953, la 1300 S ou "Super" est introduite et le moteur de 1 100 cm3 est abandonné.

Fin 1954, Max Hoffman, le seul importateur américain de Porsche, a convaincu Porsche de construire une version roadster dépouillée avec un équipement minimal et un pare-brise réduit.

Vers la fin de l'époque de la 356 originale (en 1955, lorsque la 356 A était sur le point d'être introduite), Hoffman, voulant un nom de modèle plutôt qu'un simple numéro, fit utiliser à l'usine le nom "Continental" qui était appliqué principalement aux voitures vendues aux États-Unis. Ford, fabricant de la Lincoln Continental, l'a poursuit en justice. Ce nom n'a été utilisé qu'en 1955 et aujourd'hui cette version est particulièrement appréciée. Aujourd'hui, toutes les premières Porsche sont très convoitées par les collectionneurs et les amateurs du monde entier, en raison de leur conception, de leur fiabilité et de leurs performances sportives.

Production

La Porsche 356 Pré-A a été produite de 1948 à 1955 sous plusieurs déclinaisons :

Version standard :
356 (Coupé et cabriolet) :

1 086 cm3, 4 cylindres atmosphérique, 40 ch (jusqu'au modèle 1950)
Vitesse maximale : 140 km/h

356 1100 (Coupé et cabriolet) :

1 086 cm3, 4 cylindres atmosphérique, 40 ch (du modèle 1951 jusqu'au modèle 1954)
Vitesse maximale : 140 km/h

356 1300 (Coupé et cabriolet) :

1 286 et 1 290 cm3, 4 cylindres atmosphérique, 44 ch (à partir du modèle 1951)
Vitesse maximale : 145 km/h

356 1300A (Coupé et cabriolet) :

1 290 cm3, 4 cylindres atmosphérique, 44 ch (uniquement modèle 1954)
Vitesse maximale : 145 km/h

356 1300 S (Coupé et cabriolet) :

1 290 cm3, 4 cylindres atmosphérique, 60 ch (à partir du modèle 1954)
Vitesse maximale : 160 km/h

356 1500 (Coupé, cabriolet et à partir du 1955 Speedster) :

1 488 cm3, 4 cylindres atmosphérique, 60 ch (modèle 1952)
Vitesse maximale : 168 km/h
1 488 cm3, 4 cylindres atmosphérique, 55 ch (à partir du modèle 1953)
Vitesse maximale : 168 km/h

356 1500 S (Coupé, cabriolet et à partir de 1955 Speedster) :

1 488 cm3, 4 cylindres atmosphérique, 70 ch (à partir du modèle 1953)
Vitesse maximale : 175 km/h

Version sportive : 

Pour les clients auxquels les versions standards de la 356 ne suffisaient pas, Porsche proposait des versions plus proches des modèles de compétition mais immatriculables sur la voie publique.

356 America Roadster (cabriolet) :

1 488 cm3, 4 cylindres atmosphérique, 70 ch (modèle 1952)
Vitesse maximale : 175 km/h