Lamborghini Miura -  P400 Jota
Lamborghini Miura -  P400 Jota
Lamborghini Miura -  P400 Jota

Lamborghini Miura - P400 Jota

En 1970, Bob Wallace, le pilote de développement de la maison, a créé une mule d'essai en conformité à la réglementation des courses de l'annexe J de la FIA. La voiture fut ba...

Lamborghini

Résumé

Histoire

Histoire de la Lamborghini Miura - P400 Jota

En 1970, Bob Wallace, le pilote de développement de la maison, a créé une mule d'essai en conformité à la réglementation des courses de l'annexe J de la FIA. La voiture fut baptisée à juste titre Miura Jota. Wallace apporta de lourdes modifications au châssis et au moteur de la Miura de série. La réduction drastique du poids comprenaient une révision importante du châssis, des panneaux de carrosserie en aluminium Avional et des vitres latérales en plexis. Ce régime a permis à l'auto de perdre 360 kg. Un déflecteur avant fut ajouté et les phares remplacés par des optiques fixes et carénées. Wallace a remplacé le réservoir d'origine, plus volumineux, par deux réservoirs plus petits, montés sur les bas de caisse. La suspension a été retravaillée et élargie (9" à l'avant, 12" à l'arrière), et des roues plus légères furent spécialement conçues. Le V12 a subi quant à lui quelques modifications pour délivrer entre 418 et 440 ch, soit 312-328 kW à 8800 tr/min. Le gain de puissance fut obtenu grâce à un taux de compression revu à la hausse, des arbres à cames modifiés, l'utilisation d'un allumage électronique, un carter sec et un système d'échappement plus performant. Cet exemplaire unique a finalement été vendu à un acheteur privé après des essais approfondis. En avril 1971, la voiture fut détruite sur le périphérique de la ville de Brescia, qui n'était pas encore ouvert, et a brûla.

Lamborghini Miura -  P400 JotaLamborghini Miura -  P400 JotaLamborghini Miura -  P400 Jota

On a longtemps pensé que la Jota portait le numéro de châssis 5084. Joe Sackey, expert en Miura, précisa dans son livre La Bible Lamborghini Miura qu'il s'agissait en réalité d'un autre numéro, 5084 ayant été une SV modifiée par l'usine aux spécifications SVJ.

Une recréation de la Jota a ensuite été entreprise par Chris Lawrence de Wymondham Engineering pour le collectionneur Piet Pulford au Royaume-Uni sur le châssis 3033, immatriculée "I OTA".

Images

Lamborghini Miura -  P400 JotaLamborghini Miura -  P400 JotaLamborghini Miura -  P400 Jota

Estimation

Utiliser notre technologie unique pour connaître le vrai prix de marché de sa voiture