Mecanicus utilise les cookies afin d'améliorer votre expérience utilisateur et proposer du contenu publicitaire adapté. En cliquant sur Accepter, vous validez cette utilisation. Plus d'infos en cliquant ici

Inscrivez-vous

Vous avez déjà un compte? Connectez-vous

Connexion

Vous n'avez pas de compte? Inscrivez-vous

Inscrivez-vous

Vous avez déjà un compte? Connectez-vous

Connexion

Vous n'avez pas de compte? Inscrivez-vous

Alfa Romeo Tipo 33/2

Alfa Romeo Tipo 33/2Alfa Romeo a construit le Tipo 33 (T33) pour la première fois en 1967 en tant que prototype de course sportive et a poursuivi son développem ...

Alfa Romeo
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Mecanicus
Home
Histoire
Images
Videos
Articles

Alfa Romeo Tipo 33/2

Alfa Romeo a construit le Tipo 33 (T33) pour la première fois en 1967 en tant que prototype de course sportive et a poursuivi son développement jusqu'en 1977. La première itération, la T33, a commencé à être développée au début des années 1960 et la première voiture a été construite en 1965. La voiture a fait ses débuts en compétition lors de l'épreuve belge en 1967 à Fleron avec Teodoro Zeccoli qui l'a menée à la victoire. A la suite de cette victoire, la voiture est rapidement connue sous le nom de T33 "Fleron". La voiture a également fait preuve d'une approche novatrice en matière de conception de châssis, réunissant trois tubes d'aluminium de grand diamètre en forme de "H" qui incorporaient également les réservoirs de carburant. L'ensemble a été riveté et revêtu de plastique pour éviter les fuites, avec des sous-châssis avant et arrière montés sur ce noyau central.

Après de nombreux essais chez Balocco, Autodelta a développé un nouveau modèle pour la saison 1968, le T33/2. Les essais avaient donné lieu à une nouvelle conception de la partie arrière de l'empennage, qui avait déjà fait l'objet de beaucoup d'attention au cours de la deuxième moitié de la saison 1967. La nouvelle conception de la carrosserie a permis de réduire la traînée et d'obtenir un meilleur équilibrage du poids central. Pour faciliter davantage la répartition du poids, les radiateurs d'eau et d'huile ont été déplacés sur le côté du poste de pilotage du conducteur. Un autre problème rencontré en 1967 a été la tendance de la voiture à se soulever à grande vitesse, ce qui a entraîné de l'instabilité, ce qui signifie que les conducteurs n'ont pas été en mesure d'extraire tout ce que la voiture avait à offrir. En 1968, Autodelta s'est concentré sur l'abaissement du profil latéral et du bord d'attaque avant, abaissant généralement la garde au sol et augmentant la maniabilité. D'autres modifications apportées à la carrosserie visaient à accroître l'accessibilité des mécaniciens pendant les courses, tout en améliorant le refroidissement par air des freins, du moteur et du poste de pilotage.

L'Alfa Romeo T33 révisée et améliorée, aussi appelée T33/2 (grâce à son moteur 2.0 litres, aluminium, carter sec, V8), a fait ses débuts à Daytona avec trois exemples en compétition dans la célèbre course de 24 heures en février 1968. La course a été intense et la presse automobile a surveillé de près. Heureusement les trois T33/2 ont terminé, remportant la victoire de classe ainsi qu'une impressionnante 5ème, 6ème et 7ème place au classement général. L'objectif pour le reste de la saison et le développement du T33/2 était clair : remporter le championnat des 2,0 litres, si régulièrement remporté par Porsche, et développer le moteur en vue d'une éventuelle utilisation en série. Rien que cette année-là, le T33/2 a remporté 21 victoires, 15 victoires au classement général et six victoires de classe, dont la plus grande est sans aucun doute la domination totale au Mans, avec des T33/2 sur les trois marches du podium ! Alfa Romeo était de retour, et dominaient.

Aucune des voitures de cette catégorie n'a reçu le même niveau de développement et de soutien en usine. De plus, aucune des voitures de la compétition n'était équipée d'un moteur V8. 

Au total, 30 T33/2 furent produites dont 28 voitures construites en 1968, ce qui a permis d'homologuer la 33/2 en tant que voiture sport du groupe 4 pour 1969.

Production

Châssis 75033-007

Châssis 75033-008

Châssis 75033-009

Châssis 75033-012

Châssis 75033-014 (Targa Florio Spyder)

Châssis 75033-015

Châssis 75033-017

Châssis 75033-018

Châssis 75033-019

Châssis 75033-020

Châssis 75033-022

Châssis 75033-024

Châssis 75033-025

Châssis 75033-026

Châssis 75033-029

Châssis 75033-033 (Châssis supplémentaire, peut-être jamais construit)

Châssis 75033-034 (Châssis supplémentaire, peut-être jamais construit)